Ce vendredi 4 octobre à la maison de la presse, quelques instants après le point de presse de l’opposition, M. Kiridi Bangoura, membre du bureau politique national du RPG et Moustapha Naité, porte-parole de la mouvance sont montés au créneau pour faire le point de situation politique qui prévaut.

M. Kiridi Bangoura a tout de suite planté le décor en affirmant qu’ils sont venus partager avec la presse les anomalies qu’ils ont constatées dans les différentes circonscriptions électorales, et la manière dont ils comptent s’y prendre pour résoudre les pertes causées par ces anomalies et fraudes.

Selon lui, le déroulement de ce vote a été apprécié par les rapports des observateurs nationaux et internationaux. Et d’ajouter : ‘‘Tous les critères et paramètres communément admis pour qualifier, évaluer une élection ont été satisfaits pour que les résultats de ces élections puissent être considérés comme crédibles. A la date d’aujourd’hui, nous avons commencé à enregistrer de façon officielle les premiers résultats.’’

Il révèle : ‘‘A la circonscriptions électorales de Boffa, nous avons été victimes de fraudes et de falsification de procès-verbaux, notamment dans les CRD, dans les communes rurales de Mankountan et de Tougnifili. Toujours à Boffa dans le district de Toumbéta dans Kolia, il est arrivé que le nombre de votants faisait le double du nombre d’inscrits sur les listes des bureaux de vote. D’ailleurs le magistrat qui a dû annuler ces votes-là à Toumbéta. Nous sommes en train de préparer les requêtes pour que la règle qui a été appliquée sur les votes des communes rurales de Tougnifili et de Mankountan. Si cela est fait, le retard qu’on a accusé sur notre concurrent sera comblé et notre liste passera devant.’’

‘‘Nous avons choisi de privilégier la voie légale et la voie de la paix. Nous avons décidé d’utiliser les recours que la loi électorale de notre pays nous permet. Nous avons décidé de nous battre à Lola pour rétablir la vérité des urnes. Pour que notre victoire à Lola, qui pour le moment, selon la décision du magistrat, président de la commission administrative du vote appartient à l’UPG. Comme nous estimons que cette victoire nous appartient, nous allons nous pourvoir en rejet et en correction devant la Cour Suprême’’, a ajouté le Ministre Secrétaire général à la Présidence.

Et de conclure : ‘‘Nous en appelons aux dirigeants politiques pour dire que le temps des menaces est terminé. Que chacun de nous lise le code électoral, utilise les institutions républicaines pour défendre son droit. Nous demandons du respect pour le peuple de Guinée qui a massivement voté. Sans attendre les résultats provisoires, les menaces fusent de toutes parts. Nous demandons à nos militants et à tous les Guinéens de garder la sérénité qui les caractérise. Nous savons que nous allons avoir la majorité dans la prochaine Assemblée nationale. La tendance est bonne pour nous.’’

El Mohamed Diallo

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here