J’ai une certitude scientifique que la durée de vie humaine sur terre n’est pas divinement prédéfinie, elle serait  fort probablement proportionnelle à la gestion qu’on fait d’elle. C’est autant dire que  les signes de la vieillesse ne sont pas forcément dus au poids de l’âge, mais aussi à la façon dont on gère sa vie. On peut  être jeune par âge, vieux par le physique et vice versa.

Le Dieu des 7 milliards de voisin sur terre favoriserait-Il l’espérance de vie de certaines nations par rapport à d’autres ? J’ose croire non ! Dieu est équiprobable, il crée les hommes avec les mêmes chances de longévité. Quitte aux uns et aux autres de savoir mener le jeu de ‘’principes de gestion de vie’’ pour pouvoir vivre longtemps ou peu-longtemps.

Oui la bonne gouvernance prolonge l’espérance de vie !

La bonne gouvernance c’est l’espoir, et l’espoir fait vivre. Si l’espoir fait vivre, ceci dit que le manque d’espoir pourrait abréger la vie. Le manque d’espoir avec tout le cortège de maux qui l’accompagnent (stresse, anxiété, souci, etc.) sont généralement à la base de cette abréviation de l’espérance de vie qui frappe l’Afrique. Dans ma logique de comprendre la vie, je considère trois options pour affronter la vie :

1)     Etre plus armé qu’elle, on sort vainqueur.

2)     Etre à armes égales qu’elle, on n’est ni gagnant ni perdant.

3)     Etre moins armé qu’elle, on sort perdant et on n’a plus une raison de vivre.

On peut perdre toutes les personnes qui nous sont chères et continuer à vivre. Mais quand on perd l’espoir, on cesse de vivre. La bonne gouvernance est ce qui développe en nous l’espoir, qui aiguise le désir et précipite l’action pour nous permettre d’être plus armés que la vie.

Pouvons-nous espérer, dans les jours à venir, voir la jeunesse guinéenne plus armée que la vie ? Pouvons-nous parier désormais à une prolongation de l’espérance de vie pour le premier, le deuxième  et le troisième âge guinéen ? J’ose croire oui! Puisque la nouvelle courbe guinéenne qui se trace scientifiquement et méthodiquement, laisse peu de chance au hasard et à l’échec et donne plus de chance à la réussite et à l’espoir d’un devenir nouveau. Le commandant de bord du bateau guinéen, est un esprit organisé et scientifiquement planifié. Comme le disait Bah Oury « Alpha Condé est un esprit systématique, tout ce qu’il fait est planifié. » Avec cette observation, je vois que le numéro 2 de l’U.F.D.G commence à comprendre le locataire de Sékoutouréya dans sa logique  politique. Sans oublier, pour son information,  que ce locataire a un doctorat, donc loin de se faire gouverner par le hasard et avoir un une vision ascientifique.

Pour comprendre le mécanisme du fonctionnement de la vie : il faut lire le passé, lire le présent, lier les faits du passé aux faits du présent et faire des projections dans le futur. La connaissance du futur étant le piège de Dieu dans la vie de l’homme, l’homme ne peut que conditionner et relativiser le futur. Ma lecture de la politique actuelle guinéenne, me fait oser croire que je serais fort probablement de la génération de ceux qui verront devenir ce pays: quelque chose de beau et de grand.

Il y a 6 ans, je ne pouvais jamais croire que j’allais être de la génération de ceux qui verront la Guinée éclairée plus de 14h par jour. D’ici 2 semaines, si Dieu me prête encore vie, avec Kaléta, je serai de cette génération (génération Conakry éclairé).

Oui Kaléta prolonge l’espérance de vie ! Désormais, je peux espérer dormir et  me réveiller  sans me soucier de ce qui serait le noir de la nuit noire. Rien qu’à croire que dans deux semaines au plus, je serai à l’abri du fouet du manque d’électricité, cela me stabilise le moral et me donne la joie de vivre.  J’ai foi que cette stabilité morale et cette  joie de vivre font parties des briques qui rentrent dans la construction de la prolongation de mon espérance de vie.

Dans ce monde qui bouge à toute vitesse, on ne peut comprendre le monde dans son fonctionnement qu’en comprenant la politique. Car la politique est le regain d’intérêts de tout un chacun. Pour comprendre le monde, il faut être en harmonie avec la loi et les principes qui le gouvernent sinon on passera à côté du monde et on aurait vécu inutilement.

Pour finir, je pense et dis ceci : La meilleure façon de laisser les Hommes qui prieront pour le repos de notre âme, est de laisser une œuvre qui sert. KALETA est une œuvre qui sert.

Pr. Guillaume Hawing, Conférencier d’Honneur

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire