Accueil Actualités La Grande Mamaya de Kankan désormais une activité du ministère de la...

La Grande Mamaya de Kankan désormais une activité du ministère de la Culture

Au cours d’un point de presse qu’il a animé dans les locaux de son ministère, ce vendredi 17 août, le ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique, Sanoussy Bantama Sow, a annoncé les couleurs de la prochaine édition de la Grande Mamaya, prévue les 22 et 23 Août prochains, à Kankan. Par la même occasion, l’ancien ministre de la Jeunesse a fait savoir que la Grande Mamaya, qui est une danse traditionnelle pratiquée à Kankan par les sèdès, est désormais une activité supervisée, coordonnée et organisée minutieusement par le ministère de la Culture.

« Conformément à la lettre de mission qui m’a été adressée par Monsieur le Premier ministre, chef du gouvernement, le ministère des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique a inscrit au titre de ses actions prioritaires la protection, la conservation et la mise en valeur du patrimoine culturel national dans toute sa diversité. C’est dans ce cadre que mon département s’est engagé dans un programme ambitieux de conservation et de valorisation de certains de nos biens culturels, notamment la Grande Mamaya de Kankan, à partir de cette édition de 2018 », a déclaré Bantama Sow, à l’entame de ses propos.

Le ministre en charge de la Culture a également précisé que ce programme d’identification, de protection et de valorisation des patrimoines du pays concernera les expressions culturelles de toutes les communautés guinéennes, « notamment les festivals et évènements festifs organisés autour de D’Mba ou Nimba en Basse-côte ; du Touppal en Moyenne Guinée ; des fêtes des mares en Haute Guinée ou des forêts sacrées en Guinée forestière », a-t-il souligné. Avant d’ajouter : « La promotion de la danse traditionnelle Mamaya, première étape de cet important programme, se justifie aujourd’hui par le fait que cet évènement populaire est reconnu comme faisant partie de l’identité culturelle guinéenne, source de fierté et de cohésion sociale ».

Parlant de la particularité de cette édition de la Mamaya, qui sera financée par le ministère de Culture, le premier responsable dudit département a expliqué : « Cette année, c’est le point départ, nous allons ériger un monument dédié à la Mamaya. Mais nous allons aussi procéder à la pose de la première pierre, donc la construction du village Mamaya. C’est-à-dire que nous allons réaliser un quartier dans lequel il y aura la place publique où des gens vont danser, et il y aura des cases pour des touristes, mais aussi un musée… Il y aura également des ateliers, des conférences, des projections cinématographiques sur la Mamaya et ses origines. Le ministère de la Culture va aussi offrir à la population un concert géant avec feux d’artifice… »

Par ailleurs Bantama Sow a indiqué que le rêve de son ministère est que la Mamaya dépasse les limites juste de la base. « Qu’on organise désormais des ateliers de formation des jeunes à la création d’emplois ; à l’apprentissage de l’outil informatique, même à l’apprentissage des langues… Mais comme cette année, c’est le début, donc chaque année, il y aura une nouveauté, jusqu’à ce que nous arrivions à ce que nous voulons », a-t-il conclu.

Mohamed Kaba Soumah pour Guinee7.com    

AUCUN COMMENTAIRE