La Jeunesse CEDEAO Guinée, en cette période inquiétante de l’évolution de la situation sociopolitique dans notre pays, exprime ses vives préoccupations face à l’escalade de violences qui prévaut à Conakry depuis quelque temps.

Elle regrette profondément la mort de deux autres Guinéens de trop hier dans des conditions non encore élucidées et présente ses tristes et sincères condoléances à la famille des victimes et à toute la Nation guinéenne. Aucune langue ne saurait trouver les mots pour qualifier cette deshumanisation de la conquête et/ou de la gestion du pouvoir dans un Etat qui se veut démocratique, de droit et de surcroit pour une société quasiment croyante.

Comment pouvons-nous comprendre que des âmes innocentes soient banalement arrachées, des paisibles citoyens terrorisés et empêchés de vaguer à leurs occupations sans qu’aucune action républicaine forte ne soit entreprise par les autorités administratives, sécuritaires et judiciaires ? Aucune conscience humaine ne saurait comprendre ou accepter cet état de fait.

Face à ce constat alarmant, La Jeunesse CEDEAO- Guinée dénonce :

  • L’impunité et l’inaction de l’Etat qui semblent être érigés comme mode de Gouvernance depuis des années ;
  • L’entêtement et la sourde oreille de l’opposition politique qui semble se sentir à l’aise dans ce décompte macabre ;
  • Le silence coupable des acteurs sociaux et le populisme qui caractérise les peu d’actions entamées.

La Jeunesse CEDEAO- Guinée exige du Gouvernement à travers les Départements de la Justice et celui de la Sécurité et la protection civile :

  • l’ouverture incessante des enquêtes sur toutes les tueries et violation des droits humains afin de situer toutes les responsabilités et rétablir les victimes dans leurs droits ;

A l’Opposition Politique :

  • De prioriser les voies de recours réglementaires et éviter les actions qui pourront déboucher sur la violence en cette période de tumultes et d’incertitudes ;

Aux Acteurs Sociaux et leaders religieux :

  • De mener des actions concrètes pour pacifier le jeu politique et rétablir les relations de cohabitations pacifiques qui ont toujours caractérisé la vie de nos Populations ;

Aux Medias et communicants sur les Réseaux Sociaux :

  • D’éviter de relayer des propos irresponsables des acteurs en quêtes d’images et de notoriétés ;
  • Traiter professionnellement les informations avant de les diffuser.

Vive la Paix et la Stabilité ;

Que Dieu bénisse la Guinée et les Guinéens

Fait à Conakry le 08 Novembre 2018 

                                                   Le Président National 

                                                   Dorah Aboubacar KOITA

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here