C’est dans la salle de conférence du ministère du Plan et de la coopération, qu’une assemblée générale des travailleurs, avec à leur tête la section syndicale, s’est ténue ce jeudi 18 janvier. Au cours de cette assemblée, le secrétaire général de la section syndicale, Mohamed Sidibé, a fait savoir la frustration, face au refus de Mme la ministre de les rencontrer.

Dans son propos, le secrétaire général du ministère du Plan et de la coopération a indiqué que depuis la nomination et la prise de fonction de Madame Kany Diallo au poste de ministre, en janvier 2016, le bureau de la section syndicale a tenté à plusieurs reprises de rencontrer Mme la ministre afin de résoudre les nombreuses questions auxquelles fait face le ministère. Chose qui très malheureusement n’a pas pu se faire depuis la première rencontre datant du mois d’avril 2016 (date de son investiture, ndlr), elle n’a offert aucune opportunité d’échanger sur les préoccupations des travailleurs.

D’autres faits ont été  également  déplorés: « la pérennisation des acquis du département, la valorisation des ressources humaines existantes,  la prise en charge de la consommation en carburant des deux bus et leur entretien, la formation des cadres du département, la rénovation du bâtiment du Plan et celui de la coopération, un cadre de concertation périodique entre Mme la ministre et le bureau de la section syndicale et la prise en charge des événements sociaux régissant la société guinéenne.»

Par ailleurs, le syndicat fustige : « l’emprise totale sur les attributions des directions techniques et services rattachés par le cabinet, le traitement de dossiers techniques par une structure parallèle composée de cadres qui ne sont même pas engagés à la fonction  publique qui travaillent en dehors des heures réglementaires, le retard prolongé pour la nomination des chefs des divisions et de section conformément à la structure actuelle, la non tenue des commissions mixtes de coopération ou  consultations bilatérales à des échéances régulières tandis qu’elles constituent l’une des attributions clefs du département.»

A souligner que sur le plan financier, le syndicat a dénoncé l’opacité dans la gestion des ressources allouées au département, notamment la ventilation des crédits au niveau des différents services.

Abdou lory Sylla pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here