Malheureusement, malgré la volonté de la majorité des Guinéens à vouloir rompre avec le Professeur Alpha CONDÉ par la voie des urnes en 2015, force est de reconnaître que le divorce prématuré entre les deux principaux partis de l’opposition (UFDG et UFR) brise par avance le rêve d’une probable victoire de l’opposition en 2015 et confirme la nécessité du renouvellement de la classe politique actuelle.

La vraie alternance démocratique en Guinée sera sans doute générationnelle et ne verra le jour concrètement qu’à partir de 2020 ce, à travers l’émergence d’une nouvelle classe politique au regard de celle vieillissante qui n’a fait que diviser les Guinéens ces dernières années. Car, cette opposition opposée favorise à coup sûr la réélection du Professeur Alpha CONDÉ en 2015.

En tenant compte du fait que le désaveu de la jeunesse face à cette classe politique est sans appel, nous devons être en mesure de nous organiser autour des valeurs républicaines pour tracer le chemin d’une véritable alternance démocratique dans notre pays.

L’urgence et le devoir patriotique nous obligent à changer de cap pour sauver notre patrie.

L’alternance en Guinée passe par la prise de conscience généralisée de la jeunesse.

Soumah Almamy Sékou

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here