Après le sit-in des enseignants dispersé par les forces de sécurité, Lundi 12 Novembre 2018, devant les locaux de la direction préfectorale de l’éducation, les manifestants ont accusé Mamadou Gnama Baldé, secrétaire général de trahison rapporte le correspondant de Guinee7.com

Les enseignants manifestants reprochent au secrétaire général Mamadou Gnama Baldé, d’avoir refusé de prendre part au sit-in qu’ils avaient prévu ce Lundi 12 Novembre.

« Nous sommes surpris de l’attitude de M. Gnama. Après plusieurs réunions, en commun accord avec le bureau national, il a été décidé d’organiser un sit-in devant les directions préfectorales et communales de l’éducation sur toute l’étendue du territoire national. A Labé, le regroupement a tardé ce qui a été l’une des causes de l’échec du mouvement. Quand nous sommes arrivés sur les lieux à 7 heures, le secrétaire général ne s’est pas présenté nous l’avons appelé sans succès et soudainement, les forces de sécurité sont venus nous gazer. Nous, nous tirons une conclusion : le secrétaire général Mamadou Gnama est responsable de cet échec. C’est lui qui, nuitamment a appelé les enseignants pour leur dire de ne pas sortir car l’armée serait préparée pour une répression. Moi personnellement, il m’a appelé et je lui ai dit que je ne vais pas reculer. Depuis le départ nous avions toujours douté du leadership de Gnama Baldé. Le sécrétaire général nous a jetés dans la gueule   du loup. Mais il se trompe. Après son attitude, nous avons appelé le général Aboubacar Soumah pour lui faire le point de la situation, et nous avons décidé que tous ceux qui n’ont pas participés au sit-in ne sont plus du SLECG. Nous planifions une autre stratégie », a déclaré dans un ton colérique Mamadou Oury Labico l’un des responsables du bureau du SLECG de Labé.

Contacté par Guinee7.com, Mamadou Gnama Baldé, le principal accusé, a justifié son absence au sit-in par le fait qu’il aurait reçu des informations qui font état que sa personne serait ciblée. Plus loin, il confie que sur instruction du bureau national du SLECG, les sécrétaire généraux du SLECG ne devraient pas participer aux sit-in.

Faux, rétorque un autre enseignant qui était dans la manifestation : « Mamadou Gnama Baldé a trahi c’est tout. Il est irresponsable, sinon les autres camarades des autres préfectures ont participé ; bien qu’ils soient secrétaires généraux. Il a été contacté par le pouvoir en place, c’est tout. C’est parce que son salaire n’est pas gelé mais nous tirerons les conséquences. »

Face au climat de méfiance qui règne dans le bureau du SLECG à Labé, les prochains jours s’annoncent très mouvementés dans le syndicat.

Selon certaines indiscrétions, les enseignants s’apprêtent à destituer le sécrétaire général du SLECG  pour trahison.

Mohamed Samoura pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here