La base locale de l’inter-central syndicale CNTG-USTG est visée par la plainte d’un citoyen. Mamadou Cellou Diallo, commerçant de son état, dit être victime de séquestration de la part des syndicalistes, suite à son refus de fermer sa boutique, ce mardi 10 Juillet 2018, rapporte le correspondant de Guinee7.com

Le mouvement syndical de Labé se confronte à certaines difficultés sur le terrain, depuis le déclenchement de la grève. Entre érection des barrages lors des premiers jours et refus de certains citoyens de fermer les commerces, les difficultés sont énormes dans la commune urbaine de Labé.

Le mardi 10 Juillet 2018 passé, le pire a été évité de justesse dans le quartier de Safatou, dans la commune urbaine de Labé.

En effet, pendant les jours de grève, les syndicalistes font le tour de la ville avec un cortège de véhicules et de motos avec une sonorisation. Selon eux, l’objectif de cette tournée est de sensibiliser les citoyens sur le mot d’ordre de grève. Sauf que certains sont obligés d’arrêter leurs activités par ce cortège syndical.

Dans le quartier Safatou, mardi dernier, des violents accrochages ont eu lieu entre Mamadou Cellou Diallo et un groupe de syndicalistes. Il affirme avoir été séquestré pendant plusieurs heures au Quartier Général (QG) des syndicalistes, sis au lycée Hoggo Mbouro. « C’est aux environs de 15h que les syndicalistes m’ont trouvé dans mon magasin. J’avais un client à qui je devais livrer du ciment. Ils (NDLR, les syndicalistes) m’ont demandé de fermer le magasin. Au moment où je m’apprêtais à fermer, une vingtaine parmi eux est rentrée dans le magasin. C’est ainsi que j’ai pris une pelle moi aussi, pour me défendre. Ils se sont jetés sur moi, ils m’ont fait sortir et m’ont roué de coups et tabassé comme un chien. Les riverains sont venus à mon secours sans succès. Ils m’ont mis dans un filet à bagages et amené dans leur QG, où ils m’ont gardé pendant des heures, avant de me libérer le soir. Après, j’ai décidé d’aller porter plainte à la direction régionale de la sureté ».

Les Syndicalistes

Contacté, le secrétaire général de la CNTG à Labé, Elhadj Lamine Sangaré, a rejeté d’un revers de main ces propos de Mamadou Cellou Diallo qu’il qualifie de mensongers.

« Ce jeune Cellou s’est attaqué à nos équipes de supervision. Il a cassé le pare-brise d’un des véhicules de supervision, il a proféré des injures à nos équipes, les qualifiants d’escrocs. Il a dit qu’il a perdu de l’argent et son téléphone et que les portes de son magasin ont été défoncées. C’est ainsi que j’ai pris très au sérieux ses déclarations et j’ai dépêché une autre équipe sur le terrain, pour des fins d’enquêtes. Après vérifications, tout ce qu’il a déclaré s’est avéré faux. A présent, nous allons intenter un procès contre lui ».

Mohamed Samoura pour Guinee7.com

 

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire