Après l’UFDG, c’était au tour de l’Union des forces républicaines (UFR) de
recevoir, le lundi 13 août, au Palais du peuple, une délégation du RPG conduite
par l’Honorable Amadou Damaro Camara. La visite s’est inscrite dans le cadre
de la signature de l’accord électoral concernant la mise en place des conseils
communaux.

C’est après plusieurs jours de négociations effectuées par une délégation du
RPG conduite par Dr Mohamed Diané, de la direction nationale du RPG ARC EN
CIEL, et de l’Honorable Ibrahima Bangoura de la direction nationale, que les
deux délégations ont abouti à un accord qui a été partagé aux différentes
bases politiques et un accord qui a reçu finalement un accord des différents
partis.

Pour le contexte de l’accord, l’Honorable Amadou Damaro Camara a affirmé
qu’un certain nombre de communes rurale du RPG soutiendront la candidature
de l’UFR et dans d’autre communes les conseillers de l’UFR soutiendront la
candidature du RPG : « Aujourd’hui, nous avons recensé avec l’UFR toutes les
communes urbaines et rurales dans lesquelles nous sommes présents, et si on
se mettait ensemble, on avait des chances de remporter dans l’installation des
exécutifs de ces mairies. Alors, c’est ce que nous avons fait, nous sommes
convenus d’un certain nombre de communes rurales où le RPG va soutenir les
candidats de l’UFR, dans d’autres communes, où les conseillers de l’UFR vont
soutenir la candidature du RPG. Elles sont très nombreuses, il y a des
communes rurales, par exemple à Matam, nous allons soutenir le candidat de
l’UFR ; à Matoto, ils vont soutenir notre candidature ; à Dubréka, ils vont
soutenir notre candidature ; à Boké, on va soutenir leur candidature ; à
Kolabounyi, nous allons soutenir leur candidature ; à Kamsar, ils vont soutenir
notre candidature etc. Tant en Basse Guinée, en Moyenne Guinée, en Haute
Guinée comme en Guinée forestière ».

Pour Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire de la
mouvance présidentielle, les alliances de ce genre ne sont pas une violation de
la loi, mais plutôt la nature même de ce scrutin : « Il a été négocié depuis de
longs mois, de longues semaines et des heures durant, par les 2 directions
nationales de nos différents partis ; il faut qu’on s’habitue qu’en ce qui

concerne les élections communales, des alliances de ce genre se passent dans
toutes les démocraties, ce n’est pas une violation de la loi, c’est ça la nature
même de notre scrutin, qui est un scrutin à la proportionnelle, qui oblige, en
cas de manque de majorité absolue, à tous les partis, de manière souvent
triangulaire, de se retrouver pour constituer l’exécutif des communes. C’est à
cette réalité que nos partis se sont soumis, et dont la conclusion se passe
devant vous aujourd’hui, vous de la presse, en tant que témoins. Encore une
fois, je félicite mes collègues de l’UFR pour leur sens de retenue, pour leur sens
de la démocratie ».

Après la signature de cet accord, l’UFR, à travers le président de son groupe
parlementaire, Deen Touré, s’est réjouie de l’accord signé avec le RPG ; celui-ci
l’a qualifié comme étant la meilleure et la plus facile approche : «  L’UFR et le
RPG feront concession mutuelle afin que les conseillers, en tout cas dans les
représentants de chacun des deux partis, soient représentés dans ces différents
exécutifs, cela conformément à l’esprit de l’accord que nous venons de signer.
Nous avons trouvé avec le RPG, la meilleure approche ou en tout cas
l’approche la plus facile. Cela ne veut pas dire qu’on ne veut pas approcher les
autres, on a parlé avec d’autres partis, mais c’est finalement le RPG qui a été
retenu par le bureau politique de l’UFR. Comme c’est le RPG qui a parlé avec
pleins de partis, mais sur ces circonscriptions dont je vous ai parlées, c’est avec
nous ils trouvent plus d’intérêt ».

Les deux partis espèrent trouver, à travers cet accord, un socle à d’autres
alliances plus importantes, pour les élections futures en Guinée.

Fatoumata Kaba pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire