C’est accompagné de plusieurs ministres et autres cadres qui composent la commission nationale d’organisation du 60ème anniversaire de l’indépendance de la Guinée, que le président de ladite commission, Gal Bourema Condé a fait ce lundi 24 septembre à son département un exposé des activités prévues pour la commémoration de cette journée.

Il rappelle au prime abord, qu’au-delà de cette commission nationale, créée sous l’impulsion du premier ministre, une cellule technique et 16 sous commissions gérées par des membres du gouvernement, comprenant des représentants des secteurs publics et privés travaillent d’arrache-pied pour que la fête soit plus belle.

Tout en précisant que cette dernière sera « célébrée dans les 33 préfectures du pays », il signale au passage qu’un : « minimum de cinq chefs d’Etats sont attendus, alors cela sera très officiel quand toutes les réponses de participation parviendront à la présidence de la république. »

Et fait noter aussi la participation, de mouvements de  libération comme : le MPLA (Mouvement populaire de libération de l’Angola), l’ANC (African national congres de l’Afrique du sud), FROLIMO (Front de libération du Mozambique).

En ce qui est du déroulement des festivités : « Le 2 octobre, un défilé géant regroupera toutes les catégories sociales professionnelles, politiques, militaires et paramilitaires dans une dynamique d’unité et de cohésion nationale. Il y aura simultanément la poursuite des activités artistiques et culturelles sur la pelouse du stade du 28 septembre jusque la nuit. Et naturellement des feux d’artifices à 0h ; des feux d’artifices qui seront vus aussi bien au niveau de Conakry la capitale qu’au niveau des préfectures. »

Et de poursuivre : « Pour la ville de Conakry, où se dérouleront les manifestations, déjà dans la nuit du 1er Octobre de 20h à 0h, il y aura un carnaval géant de spectacles sur des plateformes mobiles, imageant les indices identifiants des quatre régions naturelles. Artistes et autres acteurs confondus. Et ceci pour prendre en compte les cinq communes de la ville. Donc le cortège passera dans chacune des communes. D’abord, le point de départ à Lambangni, arrivé à Cosa, on bascule pour tomber dans la commune de Matoto et de là, on revient pour faire Dixinn, après Matam et le clou à Kaloum. Ces cinq communes connaitront les couleurs des quatre régions naturelles à travers ce carnaval, qui sera riche, qui sera colorés, qui sera magnifique. »

Quant aux objectifs de la commémoration de cet anniversaire, il cite entre autres : « c’est d’abord le renforcement de l’unité nationale et la paix. Il s’agit de sublimer la date du 02 octobre, comme étant celle que chacun de nous considère, au-delà de sa date de naissance et qu’il célèbre en date anniversaire. Que chacun de nous, ait cette seconde date, qui est en fait la première date de notre anniversaire collectif de Guinéens que nous sommes. C’est ensuite créer une synergie d’actions pour favoriser le développement socioéconomique du pays. Le brassage ce jour-là, sera énorme. Les découvertes entre artistes, entre opérateurs, entre producteurs, entre artisans vont se faire. Et c’est un lien fort qu’on cherchera à établir, par le biais de cette grande manifestation ce jour. Un des objectifs clés, c’est la recherche du bannissement de toute idée de division basée sur l’ethnie, sur la région sur la religion. De tout ce qui pousse un Guinéen à s’éloigner d’un autre Guinéen.»

Avant de rappeler, qu’: « soixante années  d’indépendance, ce fait dans l’histoire ne se répètera pas, c’est une fois qu’on va le vire. Nous souhaitons tous donc que la fête soit comme cet arbre en fleur pour lequel on souhaite les meilleurs fruits. »

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com  

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire