Ce lundi 24 août, M. Lansana Komara, secrétaire administratif du RPG- AEC et membre du bureau politique dudit parti a accordé une interview à notre reporter. Il a parlé entre autres, de l’accord signé entre la mouvance et l’opposition, de cette floraison de mouvements de soutien au compte de son parti et des récents soubresauts enregistrés au sein du RPG. Lisez!

Guinee7.com : M. Komara, quelle est votre lecture de l’accord signé entre la mouvance et l’opposition?

Nous nous félicitons d’avoir obtenu cet accord du 20 août. Et nous profitons de l’occasion pour demander à tous les acteurs politiques de toujours privilégier la paix et la compréhension. C’est seul dans la compréhension qu’on peut construire une nation. Je ne doute pas un instant que tous sont animés d’un même esprit, d’une même idée de faire de la Guinée un pays prospère. Peut-être que ce sont les approches qui diffèrent. Par conséquent, je félicite encore tous les acteurs politiques des deux bords qui ont contribué à l’effectivité  de cet accord. Mes félicitations vont en premier lieu au chef de l’État  qui a bien voulu initié ce dialogue. Cela montre qu’il est un homme de concertation. Cela fait partie de son bilan. Un autre constat qu’il est important de faire, c’est qu’on a remarqué que les Guinéens se retrouvent toujours quand les moments sont difficiles. Il y a des gens qui pensaient déjà que le ciel allait tomber sur la Guinée. Ce qui ne s’est pas passé.

Par ailleurs, on constate une floraison de mouvements de soutien en faveur du RPG-AEC. Est-ce que ces mouvements de soutien vous contactent avant leurs créations et quelles sont les relations que vous entretenez avec eux?

Les mouvements de soutien sont une bonne chose, ils n’ont pas besoin de nous contacter avant leur création. Mais une fous qu’ils sont créés, ils nous contactent pour qu’ensemble nous puissions aller aux élections afin qu’ils nous apportent leur appui. C’est un plus.

Comment est-ce que c’est un plus, ça ne vous crée pas de problème ?

Les mouvements de soutien mobilisent une foule. Il y a les indécis qui ne sont pas des militants engagés et ces mouvements de soutien jouent leur rôle dans la mobilisation de ces indécis. Plus  il y en a, plus c’est bon pour le parti. Plus nous avons de mouvements de soutien, plus nous avons un électorat important. Je vais vous dire qu’on a espoir de gagner ces élections parce que notre parti est le mieux implanté. Il n’y a pas un mètre carré dans le pays où il n’y a pas le RPG. Et le RPG a une forte capacité de mobilisation et d’organisation.

On a constaté des affrontements entre militants du RPG-AEC, est-ce que cela ne constitue pas un problème pour le parti à quelques semaines de  la présidentielle?

Aucunement. Il y a des contradictions dans tous les grands partis politiques. Ces contradictions on les gère à l’interne pour aller de l’avant.

Sauf que cette fois ci, c’est à la place publique que ces contradictions se sont étalées…

C’est inhérent à la vie de tous les grands partis politiques. On ne parle pas de petits partis parce que là-bas, il ne peut pas y avoir de contradictions. Ce n’est pas propre à la Guinée. Nous avons pu canaliser ces contradictions pour aller à des élections apaisées dans l’intérêt de notre parti et de notre candidat pour gagner ces élections.

Interview réalisée par El Hadj Mohamed Koula Diallo

 

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire