Sékou Koundouno

Contrairement aux personnes qui ont tenu des propos « haineux » ou « régionalistes »,  la Cellule Balai citoyen (CBC) ne portera pas plainte pour le moment contre l’imam de la grande mosquée de Kindia, El hadj Mamoudou Camara, tout simplement parce que : « Nous avons constaté qu’un citoyen guinéen a porté plainte », a déclaré Sékou Koundouno, président de la structure de la société civile, ce jeudi 23 août.

Même si le Balai citoyen ne porte pas plainte pour l’instant, selon son responsable, la structure va suivre le dossier de près, pour qu’ « au cas où cette plainte n’aboutira pas, au cas où ce citoyen désistait, aussitôt à travers nos dispositifs de veille des réseaux sociaux et des médias, le Balai citoyen va reprendre encore la marche comme défenseur des valeurs de la république. Le dossier est suivi de près et nous faisons en sorte que la quiétude sociale soit de mise en Guinée », prévient Koundouno.

Dans son explication, Sékou Koundouno a déclaré que l’organisation qu’il dirige a reçu trois éléments sonores où  on peut entendre l’imam en question. « On a comparé les trois éléments pour voir l’authenticité, pour ne pas faire des démarches pour s’en prendre aux innocents. Les propos se sont avéré dangereux pour la stabilité, pour la quiétude, pour la paix et pour le bien vivre ensemble », soutient Sékou Koundouno.

« Quand quelqu’un dit que d’autres sont plus dignes que d’autres, dans une région, dans une préfecture, même s’il est grand imam de la mosquée de Djeddah (une des principales villes de l’Arabie Saoudite, ndlr), il doit payer les frais. On est en Guinée, c’est les lois de la République qui nous dirigent, pas les lois de la Tora, de la Bible, du Coran, non ! C’est la constitution, les lois organiques, les traités et conventions auxquels nos responsables ont souscrit. C’est ce qui nous lie avec les gens », conclut-il.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire