La Cellule Balai citoyen était face aux médias, jeudi, dans une conférence de presse à son siège, pour une mise au point sur la levée de l’humilité parlementaire de Dr Ousmane Kaba, et a décidé avec son avocat, de porter plainte pour ombrage à la paix et menace à la quiétude sociale.

Après la sortie médiatique qu’il (le Balai citoyen, ndlr) trouve « rat », du parti PADES, il y a quelques jours, sur les propos de son président, Dr Ousmane Kaba, dans une interview sur la radio Milo FM et qui font polémique dans le pays, accusant le balai citoyen d’être manipulé par certains leaders politique du pays, la Cellule Balai citoyen a décidé de porter plainte sur la base d’éléments sonores dans lesquels, d’après eux, le président du PADES a tenu des propos qui portent ombrage à la paix, mais aussi menace la quiétude sociale en Guinée : « La polémique est inutile, surtout quand elle est créée pour détourner les citoyens de l’essentiel. Le parti PADES de Dr Ousmane Kaba en a créé, malheureusement. Au lieu de tirer les conséquences de la sortie ratée de son leader, pour s’excuser auprès du peuple souverain de Guinée, Dr Ousmane Kaba et ses acolytes pensent désormais régler des comptes avec des honnêtes citoyens dont le seul tort serait de vouloir maintenir la quiétude en rappelant les principes sur lesquels la république doit être fondée. Nous, au nom du Balai citoyen, rappelons ici, que notre démarche républicaine de souffre d’aucune manipulation, et ne pourrait être un règlement de compte contre un citoyen dans ce pays. Surtout que nous ne sommes en conflit avec personne. Mais notre seul souci est de maintenir la quiétude, en jouant exclusivement notre rôle de veille, d’alerte, d’interpellation et d’alternative de propositions citoyennes. C’est ainsi que nous avons décidé de porter plainte contre le président du parti PADES, Dr Ousmane Kaba, le 2 août 2018, sur la base d’éléments sonores que nous disposons.  Des audios dans lesquels les propos tenus portent ombrage à la paix et menacent la quiétude sociale dans notre pays », a expliqué  Sékou Koundouno, président de la cellule balai citoyen.

Par ailleurs, selon Sékou Koundouno, le Balai citoyen a délégué un expert en fichier audio pour analyser les différents enregistrements existants ; à savoir le ficher audio d’une radio de la place, de la page facebook du parti PADES et une copie se trouvant au niveau du Balai citoyen, afin de prouver l’authenticité  des propos du président du parti PADES : « C’est ainsi, dans nos analyses, il y a eu l’évidence que le président du parti PADES a tenu des propos qui sont graves pour la paix et la quiétude dans notre pays. A partir de la quatorzième minute et vingt deux secondes jusqu’à la dix-huitième minute, il évoque l’ancien président de la Transition, le général Sékouba Konaté, qui aurait donné le pouvoir aux Mandingues. De la vingt-et-unième minute à la vingt-cinquième minute quarante deux secondes, le président de PADES explique pourquoi la Haute Guinée n’est pas électrifiée (barrages, transport de l’électricité etc.), pour rappeler de la concurrence probable entre les ethnies de la Guinée, le président du PADES parle de la nécessité de formation pour les fils du Manding, de la quarante-deuxième minute à la cinquante-deuxième minute. Après l’audition et la comparaison des deux éléments, la cellule technique du Balai citoyen trouve qu’ils sont authentiques. Donc, compte tenu de la gravité des propos, il a décidé de porter plainte contre Dr Ousmane Kaba et compte démontrer avec ses avocats la gravité de cette intervention, qui va à l’encontre des principes qui fondent la république ».

Pour finir cette conférence, Sékou Koundouno rassure que dans cette affaire, aucune fausse information n’a été relevée, ni de falsification de preuves ou de énonciation calomnieuse, car les faits sont les seules justices dans cette affaire.

Fatoumata Kaba pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire