Il est le CEO (chief executive officer) d’Alicante Group, un cabinet américain de conseil en affaires publiques et en communication stratégique spécialisé dans les affaires africaines. Son nom ? Jordan Garcia. Il est par ailleurs, depuis 2012, le Consul honoraire de la Guinée à Los Angeles (USA). C’est pour cette dernière raison que guinee7.com s’est intéressé à celui qui reconnait volontiers connaitre ‘‘de nombreux politiciens aux Etats-Unis et à travers le monde mais ne fait pas de politique’’. Interview.

Guinee7.com : M. Garcia, qu’est-ce qui vous a motivé à être Consul de Guinée à Los Angeles?

Jordan Garcia : Je suis passionné de l’Afrique, de sa musique, de sa culture, j’aime particulièrement la Guinée et ces gens, c’est un pays magnifique qui me fascine. Un pays que je visite régulièrement ces dernières années. Comme vous devez le savoir, ce n’ai pas vous qui décidez de devenir Consul mais le Gouvernement.

Cependant, la raison de Los Angeles et de la Californie est simple, c’est la 8ème  puissance mondiale, une des économies les plus dynamiques au Monde. Une fois et demie la taille de la Guinée, des compagnies parmi les plus prestigieuses au Monde, telles que eBay, Facebook, Twitter, Google, Dole Food, AECOM, Bechtel, pour ne citer que quelques unes. C’est aussi la capitale mondiale du troisième art, le Cinéma.

La Californie est beaucoup plus dynamique que n’importe quel pays d’Europe et nous devrions en tirer davantage profit.

C’est pour moi une « grande fierté » de pouvoir représenter ce beau pays qu’est la Guinée ici en Californie auprès des institutions de cet Etat, mais aussi représenter les Guinéens de cet Etat.

Combien de Guinéens vivent à Los Angeles?

Il est difficile de chiffrer, je dirais deux cents ; plus sans doute le même nombre à San Francisco. Pour être sûr, nous devrions faire un recensement.

Quelles sont les difficultés majeures auxquelles ces Guinéens sont confrontés dans votre juridiction?

Les difficultés des Guinéens de Californie sont, bien entendu, celles de tout les immigrants dont je fais partie : vivre loin de sa famille, de ses racines, difficultés économiques car la vie est très chères en Californie.

Beaucoup d’entre eux souhaitent revenir au pays pour aider la Guinée, mais les choses ne sont pas si simples.

Je pense que la diaspora guinéenne peut jouer un rôle prédominent dans le développement de la Guinée de demain. Les Guinéens des Etats-Unis ont l’expérience et les qualifications. Ce sont de vrais entrepreneurs dont nous avons besoin en ce moment. Nous devrions avoir une « politique du retour », afin de faire revenir ce vivier de connaissances et d’entrepreneurs.

Quels sont les défis que vous devez relever?

Le plus grand défi c’est de faire connaître la Guinée qui avait disparu de la scène internationale.  Les gens ici connaissent très peu l’Afrique en général, lorsque je dis Guinée ; souvent ils pensent à «Papouasie-Nouvelle Guinée » (rire). Mais les choses changent rapidement.

Il est aussi difficile de rassembler la communauté Guinéen vue les distances importantes. Mais malgré cela, les Guinéens se réunissent. Nous l’avons vu encore lors de la célébration de l’indépendance qui fut un grand succès.

Comment réussissez-vous votre mission?

Depuis deux ans nous avons lancé une campagne médiatique à travers les réseaux sociaux pour nous faire connaître et les résultats sont impressionnants. Nous avons un site internet www.consulateofguinea.com qui est très visité, nous avons aussi une page Facebook et Twitter.

Nous utilisons bien entendu le Corps Diplomatique pour cette promotion, le Corps Diplomatique de Los Angeles est le troisième au Monde après New York et Hong Kong.

C’est un Corps Diplomatique très dynamique, nous nous réunissons une fois par mois, nous sommes invités non seulement par les autorités gouvernementales Californiennes mais aussi par le secteur privé.

J’ai lancé cette année le Groupe d’Amitié des Consuls d’Afrique, qui permet aux Consuls représentant un pays d’Afrique de se réunir et d’échanger sur des sujets qui nous sont chers.

Le Consulat a reçu de nombreux titres de reconnaissance, par exemple par la Ville de Los Angeles, par la Police de Los Angeles et par le Département du Sheriff de Los Angeles, entre autres. Nous sommes de plus en plus sollicités, cela montre qu’il y a un intérêt pour la Guinée.

Nous avons de très bonnes relations avec le Gouverneur de l’Etat de la Californie, Jerry Brown mais aussi avec le Maire de Los Angeles, Eric Garcetti.

J’ai aussi été invité pour parler de la Guinée par de nombreuses Universités Américaines dont UCLA, la fameuse Université de Californie avec qui j’ai de très bonnes relations, ils ont un Département Afrique très important.

Je travaille comme vous le savez étroitement avec l’équipe de l’Ambassade de Guinée à Washington DC et avec Son Excellence Mamady Conde, dont je veux saluer au passage tout le travail qu’il a accompli en si peu de temps, un très grand Diplomate aux services de tous les Guinéens qui est très apprécié des américains.

J’espère faire venir plusieurs délégations gouvernementales en 2015 à Los Angeles et qui sait peut-être organiser un Forum Economique pour la Guinée ici à Beverly Hills.

Interview réalisée via le mél par Ibrahima S. Traoré

 

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here