Le ministère de la pêche et de l’aquaculture lance ce mardi  son deuxième programme du respect du repos biologique  des espèces marines. Un programme qui va s’étendre sur deux mois.

« Pour une deuxième année consécutive, une zone des eaux maritimes guinéennes, introduit Jean Réné Camara, ministre de la pêche et de l’aquaculture s’étendant jusqu’à une limite de 60 miles marins, va
être fermée  à toute activité de pêche industrielle. Dans cet espace marin et pour une période de deux mois allant du 1er juillet 2015 à zéro heure au 31 août 2015 à zéro heure, il est interdit à tout navire
de pêche industrielle de se livrer à une quelconque activité de pêche.»

Poursuivant, le ministre dira : « Cette période communément appelée période de repos biologique coïncide selon nos connaissances endogènes et scientifiques à un moment de grande reproduction des
différentes espèces de poissons. Cette interdiction est une mesure de gestion qui relève de notre engagement à instaurer dans le secteur de la pêche des pratiques de bonne gouvernance conformément à l’esprit et aux recommandations des états généraux de la pêche. »

Une campagne d’évaluation de la ressource  a été évaluée auparavant, ce qui ne laisse pas de marbre le ministre de la pêche : « Les résultats de cette campagne d’évaluation ont montré une légère amélioration des indices d’abondance de certaines espèces par rapport à ce qu’il  était, il y a quelques années. Cela est dû sans aucun doute aux effets positifs du repos biologique de 2014  qui globalement a été respecté par les pêcheurs industriels. Je puis dire aujourd’hui que cela constitue un réel motif d’espoir de voir la ressource se reconstituer plus densément et nous donne une raison supplémentaire de renouveler la mesure d’interdiction. »

Pour satisfaire les besoins de la population, le département de la pêche à un stock de 11 mille  tonnes de poissons et annonce 14 mille autres.

JB.

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire