Mohamed Lamine Doumbouya, ministre du Budget

Lors de la cérémonie de restitution des résultats d’une mission du FMI en Guinée, dimanche 15 avril, dans les locaux de la Banque centrale, le ministre en charge du Budget, Mohamed Lamine Doumbouyah a parlé entre autres de la subvention de l’électricité qui crée des problèmes au budget national.

D’abord : « Je vais juste revenir sur le cas EDG pour vous donner quelques chiffres là-dessus, dans la loi de finance initiale de 2017, il était inscrit une subvention de l’ordre de 400 milliards, nous avons terminé l’année avec 1200 milliards, soit un dépassement de 400 milliards, je veux bien que l’Etat continue de subventionner une entité publique, mais il faut que cette subvention aille aux plus démunis d’entre nous. »

Poursuivant : « Nous sommes prêts comme ce que le président de la République a toujours souligné, de soutenir EDG, jusqu’à ce que EDG retrouve son équilibre financier, mais ce genre de système doit se faire par des observations périodiques de la tendance, il faut qu’on amène EDG avec le concours du ministère de l’Energie à ce que EDG puisse aussi se prendre en charge. Aujourd’hui le prix de l’électricité d’après les comparaisons qu’on a, est dix fois moins cher en Guinée qu’en côte d’ivoire, et six à sept fois moins cher qu’au Sénégal, donc c’est absolument important à un moment donné, si nous voulons avoir une société publique qui dure dans le temps, il faut que EDG s’ajuste et que tout le monde accepte de prendre en charge sa facture d’électricité. Maintenait ce qui n’en n’ont pas les moyens, l’Etat justifiera cette couverture par des subventions, mais ce qui ont des moyens qu’ils assument leurs consommations. »

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here