Ligue des champions CAF / Une remontada à la guinéenne

0
189

Qui l’eût cru ? Pour le compte des 16èmes de finale, le Horoya AC de Guinée qui avait lourdement été battu à l’aller trois buts à zéro par les lybiens d’Al Nasr de Benghazy, a réussi dans un scénario improbable à se qualifier pour les phases de poules de la ligue des champions CAF cet après-midi au stade du 28 septembre de Conakry.

Tout s’est déroulé si rapidement. Pour se mettre en confiance les guinéens ne perdent pas de temps. À la 4e minute un coup franc est obtenu aux abords de la surface adverse, il est exécuté par Mohamed Djibo qui frappe si bien que la défense d’Al Nasr conduit le ballon dans son propre but (1-0).

Le Horoya maîtrise son sujet face à des lybiens trop sûr de leur qualification qui jouaient à la gestion du temps. Sur un contre et contre toute attente, à la 39′ Ibrahim Mohamed égalise pour les siens. À cet instant précis, le Horoya pour se qualifier doit inscrire 4 buts en encaisser le moindre but lybien. Les rouge et blanc y croient. Une minute après, le nigérian Bolajie Simon avec un énorme sang froid inscrit le deuxième but. Cinq minutes après, c’est la pause, il ne reste plus que trois buts au HAC pour se qualifier.

Encore 4 minutes après le coup d’envoi de la deuxième période, le Horoya remet ça. Et c’est Mandela qui ouvre son compteur but de la saison en inscrivant le troisième but sur une frappe bien tendue. Le Horoya continue à y croire, le public du stade aussi.

Six minutes plutard, c’est Bolajie qui signe son doublé sur coup de tête. 4-1, plus qu’un seul but à inscrire pour le club de Matam, en encaissant pas de but non plus. Assez fébrile en défense centrale jusque là, le malien Marius Assoko plante le 5e but (synonyme de qualification), sur un retourné acrobatique digne d’un attaquant de haut niveau (59′).

Le Horoya qualifié ? Non. Il faut attendre le coup de sifflet final (reste à jouer 30 minutes) et ne pas encaisser de but. Mais le Horoya encaisse quand même le 2e but d’Al Nasr sur une nouvelle erreur défensive. Mouez Houssayn brise à cet instant le rêve des guinéens (87′).

A ce moment précis, seuls les joueurs et le staff du Horoya mais surtout Boniface Haba entrée en cours de jeu y croient encore. Le temps additionnel va durer six minutes, c’est le moment choisi par l’ancien du Gangan Fc pour permettre à son club de réaliser la remontada. Boniface est servi dans la surface par Ocansey Mandela, il adresse une frappe imparable au premier poto Abdelrahman est battu, 6-2 pour le représentant guinéens.

Un match fait de rebondissements, qui vont s’arrêter là. C’est le score final de la rencontre. Et la remontada à la guinéenne fût faite.

Alpha

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here