L’itinéraire d’un ‘’courtisan’’

0

D. Soumah est un citoyen quelconque, un homme de la rue comme on dit. Monsieur Soumah ne reste pas moins un bon citoyen toujours à l’affût des informations relatives à la marche de son pays. Son niveau d’instruction ne lui permet pas de déchiffrer les arcanes de la politique mais il mémorise certains événements ou actes posés par les hommes politiques. Aussi brosse t-il l’itinéraire du Docteur Ibrahima Kassory Fofana qui vient d’être bombardé ministre d’Etat à la présidence chargé des questions d’investissements et des partenariats publics et privés.

Selon Monsieur Soumah Docteur Kassory Fofana a débuté sa carrière ministérielle au poste de ministre délégué à l’Economie et aux finances dans le gouvernement du Premier-ministre Sidya Touré. Ce dernier s’était illustré en un temps record comme un dynamique redresseur de l’économie nationale, en renouant les relations de la Guinée avec les institutions de Bretton Woods. Sur le plan interne Sidya avait si bien allégé le train de vie des membres du gouvernement qu’il a osé un jour mettre un bémol aux dépenses extravagantes du président général Lansana Conté. Il n’en fallut pas plus pour que Kassory Fofana et autres acolytes de la mal gouvernance montent une cabale contre Sidya et amènent le général Conté à le limoger.

Une fois les mains libres au ministère de l’Economie et des finances Fofana s’acoquine avec le gouverneur de la Banque centrale d’alors pour jouer à volontiers de la planche à billet à travers une officine de Londres, une aubaine pour s’enrichir sans coup férir. Lorsqu’à son tour il  est limogé le bruit court de son arrestation imminente, il réussit néanmoins à s’exiler en Amérique. Il revient plus tard créer un parti et se présenter à la présidentielle de 2010 premier tour avec pour score 0,66 % des voix. Il soutient le candidat Alpha Condé au second tour sur la promesse d’occuper le poste de Premier-ministre en cas de victoire. La promesse n’ayant pas été tenue Fofana claque la
porte à l’Arc-en-ciel et vire à l’opposition. Il devient très amer dans ses critiques et jure dans toutes les langues qu’il parle qu’il ne collaborera plus jamais avec Alpha Condé.

Aujourd’hui c’est le même Kassory Fofana qui renoue avec le pouvoir à un poste qu’on dit équivalent à la vice-présidence de la Guinée. Les médias accueillent avec tintamarre ce retournement de veste et y consacrent des analyses plus ou moins fantaisistes. Pour les uns l’événement constitue une grosse perte pour l’opposition donc un gain certain pour le régime qui espère s’offrir ainsi l’appui de la Basse Côte ; pour les autres c’est un traquenard de plus réussi par le président Condé… Pour Monsieur Soumah, notre citoyen lambda, Kassory Fofana n’est ni un opposant ni un partisan du pouvoir, il n’a qu’un objectif qu’il poursuit d’hier à aujourd’hui, prendre sa part de la magouille instituée depuis toujours en système de gouvernement en Guinée.

In Le Démocrate, partenaire de guinee7.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here