C’est sous l’impulsion de la maison d’édition Ganndal, que la 2ème édition du Salon  international du livre de jeunesse de Conakry a été lancé, ce mercredi 28 novembre, au Centre culturel franco-guinéen.

Se tenant du 28 novembre au 1er décembre prochain, les activités de ce salon seront entre autres, des expositions de livres numériques animés par l’Institut français et la Coopération française,  des cafés littéraires avec des thématiques sur la promotion de la lecture chez les jeunes, des tables-rondes sur la diffusion et la promotion du livre de jeunesse…

A cette cérémonie d’ouverture, plusieurs écrivains et éditeurs venus d’autres pays ont été présentés à l’image des Editions Eburnie de la Côte d’Ivoire et  Flamboyant du Bénin.

Comme il y a quelques jours, Elhaj Aliou Sow, directeur général de cette maison d’édition organisatrice, est revenu dans son allocution, sur les objectifs de cette initiative : « Le premier objectif du Salon du livre de jeunesse de Conakry est justement de créer un espace de promotion de valorisation et de dissémination des productions littéraires consacrées à la jeunesse, qui sont éditées tant au niveau de la Guinée, tant au niveau africain qu’international et ceci pour susciter  de l’habitude durable de lecture chez les jeunes guinéens et de faire connaitre les œuvres et les auteurs nationaux de littérature enfantine et de jeunesse ».

« A cette occasion du Salon du livre de jeunesse de Conakry, l’occasion sera donnée à tous les Guinéens publiant les livres pour les enfants et adolescents, ainsi que ceux de la région africaine, afin qu’ils puissent exposer leurs productions, présenter leurs auteurs et interagir avec le public lecteur guinéen ».

Quant à Bandian Traoré, conseiller chargé des questions culturelles auprès du ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique, représentant son ministre, il n’a pas omis pas de souligner que : « Nous nous accordons tous aujourd’hui à dire que l’accès à l’écrit et la maitrise de la lecture ont un impact essentiel sur le processus global de développement culturel, social et culturel d’un pays. Développer efficacement la production et la distribution du livre, et surtout promouvoir un environnement lettré, via favorisant l’éclosion des habitudes durables de lecture au sein de notre jeunesse, demeure une nécessité absolue ».

Enfin, après avoir félicité Elhaj Aliou Sow pour son travail, il déclare que : « Le salon du livre de jeunesse de Conakry est un espace qu’il convient absolument de pérenniser, en vue de pérenniser durablement l’industrie de livre en Guinée en général et du livre de jeunesse en particulier. Pour sa part, soyez-en rassurés, le ministère, à la mesure de ses moyens, continuera à jouer sa partition, à travers un appui soutenu à l’organisation des prochaines éditons ».

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here