C’est pour annoncer la tenue, au centre culturel franco guinéen de Conakry, du 28 novembre au 1er prochain, de la 2ème édition du Salon international du livre de jeunesse, que le directeur de la maison d’édition Ganndal, Elhaj Aliou Sow, était face aux journalistes, ce vendredi, à la Maison de la presse, à Coléah.

Lors de son exposé, Elhaj Sow a dévoilé le déroulé de cette manifestation, qui  vise à forger la lecture chez les plus jeunes, et encourager les parents à habituer leurs enfants à la lecture qui, comme le dit-on, est « la nourriture de l’esprit ».

Il annonce que pour cette 2ème édition, sept pays étrangers seront  invités, avec des éditeurs africains, d’autres venant de France et de l’espace francophone.

A la question du pourquoi de ce salon, il répond que : « Vous savez, nous aux éditions Ganndal, comme je le dis souvent, nous sommes leader en Guinée dans le domaine de la production, de la diffusion et de l’animation autour du livre de jeunes. Nous nous sommes rendus compte, et cela c’est une vérité qui est connu, il y a une rareté énorme de livres écrits par des Guinéens pour les enfants guinéens, de la petite enfance, jusqu’au niveau de l’adolescence et nous, on s’est attaqués à ce problème, parce que pour nous, ne pas donner de la lecture à la jeunesse qui est l’avenir de ce pays, cela va être compliqué pour un développement culturel et harmonieux. »

Au compte des activités qui seront exécutées, il cite : « L’activité basique, c’est la présentation des livres que les écrivains guinéens et étrangers en littérature de jeunesse vont faire, il y aura une vingtaine de stands, qui vont être ouverts au public durant les quatre journées. A côté de cela, nous aurons beaucoup d’activités et d’animations, nous avons des cafés littéraires qui portent sur des thématiques, qui vont mettre autour d’une table des spécialistes guinéens et étrangers, qui vont discuter autour de la promotion du livre, l’animation dans les écoles, le rôle et la place du livre de jeunesse dans  les bibliothèques ».

Stéphanie Orfila, représentante de l’Institut français de Guinée, déclare à son tour : « Je suis venue exprimer le soutien de la coopération en général et l’Institut français sur cette manifestation. Nous les soutenons, parce que comme je le disais, cela fait partie de la politique de coopération de la France, d’une part pour le soutien à la structuration du livre, et d’autre part pour la promotion de la francophonie. Donc, c’est une manifestation qui correspond tout à fait à nos objectifs et qui positionne la Guinée en tant que pays du livre et pays francophone au milieu des autres pays francophones ».

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here