Neuf mois après la fin du mandat de Conakry en tant que capitale mondiale du livre, la capitale guinéenne continue à bénéficier des retombés de cet événement littéraire. Un nouveau point de lecture a été inauguré dans le jardin du 2 octobre, ce samedi 26 janvier 2019.

La cérémonie inaugurale de cet édifice issu d’un partenariat entre l’Unicef, le ministère de l’Action sociale, de la promotion féminine et de l’Enfance à travers sa direction nationale en charge de l’Enfance et le commissariat général de Conakry, capitale mondiale du livre, a été présidé par la première dame de la république, Hadja Djènè Kaba Condé.

Au nom de l’UNICEF, Guy Yogo a précisé que cette initiative vise à galvaniser l’énergie des enfants à la lecture, afin que ceux-ci, puissent participer au développement du pays.

Selon lui, au-delà même de l’apprentissage de la lecture et de l’enrichissement de son vocabulaire, c’est aussi, pour l’enfant, l’opportunité de voyager, de découvrir et de développer son imaginaire. “Acquérir les compétences de lecture et d’écriture, n’est pas chose aisée pour un enfant et ce, surtout si la langue d’instruction à l’école n’est pas sa langue maternelle. À cet égard, il est crucial de veiller à ce que l’enfant ait accès à des livres pour enfants qui lui permettent de s’exercer au quotidien. Un enfant qui est créatif saura trouver des solutions innovantes pour le développement de sa carrière et de son pays”, a déclaré le représentant par intérim de l’UNICEF en Guinée.

Sansy Kaba, commissaire général du projet Conakry capitale mondiale du livre a réitéré que : “A l’image de Bamako (Mali) qui est la capitale africaine de la photo et Ouagadougou (Burkina Faso) qui est capitale africaine du cinéma, nous en Guinée on veut le livre. Dans les dix (10) prochaines années, notre souhait c’est que Conakry soit la capitale africaine du livre. Mais on ne peut pas s’autoproclamer il faut du travail, il faut que toute la Guinée se réveille… Pour cela nous avons décidé d’aller maintenant avec le slogan “Conakry capitale du livre””. Avant de demander à Madame la première Dame l’ambassadrice de ce projet, afin d’atteindre les objectifs visés.

Après avoir accepté cette demande du commissaire général de Conakry Capitale Mondiale du Livre 2017, la première dame Hadja Djènè Kaba Condé à fait entendre : «Nous vivons dans un monde de technologie, de la nouvelle technique, du tout digital. Mais à côté de tout ça, j’aimerais comme réserve, comme cet espace le témoigne, un coin pour le livre. Car le livre, c’est la découverte, c’est la curiosité. La lecture pour moi, elle est primordiale car, ça permet à un enfant non seulement d’apprendre, mais aussi d’assembler des mots qui deviennent des phrases qui auront un sens pour lui. Il faudrait qu’on initie nos enfants à la lecture. À mon avis, le vieux livre a encore du temps devant lui».

À noter que nouveau point de lecture ledit servira également de siège pour le Parlement des enfants.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

 

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here