Après leur marche ce lundi 23 juillet, interrompue par les forces de l’ordre, les syndicalistes se sont félicités de la mobilisation des uns et des autres pour combattre leur ennemi commun.

Louis M’Bemba Soumah, secrétaire général de l’USTG, affirme d’ailleurs qu’ils ne reculeront pas, tant qu’ils n’auront pas ce qu’ils veulent : « Je suis très fier et content que nous soyons tous ici, ce matin. Il va falloir que nous resserrions les rangs, que nous consolidions notre unité et notre solidarité, cela est essentiel. Soyons comme je l’ai toujours dit, comme des frères et sœurs. Nous sommes d’une même famille, nous sommes tous couchés au même moment dans des endroits différents. Donc, soyons tous unis contre notre ennemi. Vraiment, je les appelle notre ennemi, parce qu’ils ne veulent pas notre bien. Ils ne veulent pas le bien du peuple. Et nous, nous sommes là pour les travailleurs et le peuple. Et nous défendrons le peuple jusqu’au bout. Je le dis et je le redis : on ne reculera pas d’un iota. On ne reculera pas tant qu’on n’aura pas ce qu’on veut. Faisons en sorte que toutes les entreprises, que tout soit fermé et qu’on ne voie dans les rues que les chiens et les chats. Comme ça, ils verront que nous sommes tous unis, nous sommes unis derrière notre objectif de la défense des intérêts, non seulement des travailleurs, mais de tout le peuple de Guinée. Cette grève-là n’est pas seulement une grève des travailleurs, c’est la grève de tout le peuple de Guinée qui souffre. Nous le savons, nous sommes dans les quartiers ; allez voir comment les gens souffrent dans les quartiers… »

Fatoumata Kaba Pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here