Dans son intervention, à l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire de sa formation politique, ce samedi, le président du bureau national des jeunes de l’Union des Forces Républicains (UFR) est une nouvelle fois revenu sur la position du parti vis-à-vis de la décision prise par le ministre de l’Administration du territoire de la Décentralisation par rapport à l’installation des conseillers communaux.

« On a entendu le ministre de l’Administration du territoire dire que c’est sa mission d’installer les conseillers communaux dans les circonscriptions où il n’y a pas de problème, c’est-à-dire les 330 circonscriptions. Nous avons dit que nous ne sommes pas d’accord. Parce que les problèmes qui sont créés ont été créés par des cadres de l’administration, ce sont eux qui ont contribué à tricher, ils ont outrepassé les rôles dans la gestion des élections. Nous avons filmé des cadres de l’administration qui se sont mis à frauder… », a fait entendre l’Honorable Saikou Yaya Barry.

Et de poursuivre : « J’attire l’attention aussi sur les juges qui ont mal jugé les élections au niveau communal, ont bloqué tout le pays aujourd’hui. C’est pour dire que quand on vous donne une portion de responsabilité dans le pays, vous devez faire en sorte que le travail se passe très bien, sinon demain vous serez victime de vous-même… Ces juges sont dans des communes, si la commune ne marche pas, ça ne marchera pas pour eux non plus, ni pour personne d’ailleurs.

« Moi, je me demande comment ce ministre peut installer ces exécutifs communaux, parce que partout dans le pays, il n’y a pas une partie qui va installer les exécutifs communaux, il faut qu’il y ait le quorum. Mais dans quelle préfecture aujourd’hui ou dans quelle commune où un seul parti politique a l’ensemble des communaux ? Il n’y en a pas. Donc, ça veut dire que si les autres ne sont pas d’accord, ce n’est pas possible. Et c’est pourquoi, il faut s’entendre avec les autres pour installer ces exécutifs communaux, nous avons dit qu’il faut installer tous les conseillers communaux en même temps ».

S’agissant de la récente marche annoncée par l’opposition républicaine pour protester également contre cette décision du ministère en charge de l’Administration du territoire, le député de l’UFR déclaré : « Nous n’avons pas dit que nous allons sortir dans la rue aujourd’hui, parce que nous avons appris que des partis politiques doivent manifester le jeudi prochain. Mais nous sommes de cœur avec eux, parce que nous avons été victimes de la même chose et aujourd’hui nous demandons réparation. C’est de notre pays qu’il s’agit, il faudrait que des gens se lèvent et pour ça, notre restructuration au niveau du parti demande à ce que les responsables soient plus aguerris, plus déterminés, plus combatifs, pour ne pas que de telles choses nous arrivent désormais ».

Pour terminer, l’Honorable Saikou Yaya lance ceci : « Je conseille à ceux qui ont le pouvoir qu’on ne gère pas le pouvoir avec l’arrogance, on gère le pouvoir pour les autres, ils doivent avoir le dos large et savoir gérer les gens, discuter, communiquer et s’entendre avec eux, avant de prendre une décision ».

Mohamed Kaba Soumah pour guinee7.com

 

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire