Le phénomène des viols sur mineurs prend de l’ampleur dans la Commune Urbaine (CU) et les Communes Rurales (CR) de Mamou. Des hommes mariés à plusieurs épouses font parties de la danse, rapporte le correspondant de l’AGP dans la préfecture.

Au cours de ces deux (02) dernières semaines, deux (02) cas de viols ont été enregistrés dans la CU de Mamou et dans la CR ou sous-préfecture de Porédaka.

Le premier cas, c’est une fille de 06 ans qui a été kidnappée lundi, 09 avril 2018, aux environs de 08 heures TU, au quartier Poudrière, puis retrouvé mardi, 10 avril 2018, après avoir été violée.

Sur les circonstances de sa disparition, sa maman a indiqué qu’elle a laissé sa fille auprès de sa tante, tout près du Cinéma Poudrière, d’où elle fut emportée par un taxi moto. Retrouvée 24 heures après sa disparition, la fille présentait des blessures au niveau de son cou.

Pour ce premier cas de viol, le fautif présumé court toujours dans la nature.

Ainsi, la Direction Préfectorale de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance (DPASPFE) et la Direction de l’Office de Protection Genre, Enfance et Mœurs (OPROGEM) ont conduit la fillette à l’Hôpital régional de Mamou pour bénéficier de soins.

Le second cas de viol a été signalé dans la sous-préfecture ou CR de Porédaka. Là, c’est un enseignant en Langue arabe et prédicateur dans la localité qui est accusé d’avoir violé une de ses élèves, qui se trouve être la jeune sœur de l’une de ses épouses.

Selon des témoignages, Oustaz Ibrahima Diogo n’est pas à sa première fois. Il avait été chassé pour pratique d’adultère dans le district de Poukou dans la sous-préfecture de Gongoret, où il donnait des cours.

Après les multiples démarches de certains sages, le mis en cause a été conduit à la Maison d’Arrêt de Mamou, dans l’attente de son jugement au Tribunal de Première Instance (TPI) de Mamou.

A rappeler, que pour le premier cas de viol le fautif court toujours dans la nature.

Source: AGP

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here