Cellou Dalein Diallo, leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), a présidé l’assemblée hebdomadaire de sa formation politique, ce samedi 18 août, à son siège à Commandaya, dans la commune de Dixinn.

C’est par une minute de silence, à la mémoire de Kofi Annan, ancien secrétaire général des Nations unies, décédé ce samedi, que le chef de file de l’opposition guinéenne a débuté son traditionnel discours devant les militants et sympathisants du parti, massivement mobilisés pour la circonstance.

Evoquant les polémiques qui sont nées au lendemain de la signature de l’entente politique sur le contentieux électoral, Cellou Dalein soutient qu’il appartient à chaque mouvance de régler ses problèmes internes. C’est pourquoi, il déclare que : « Nous ne commenterons pas les attitudes des extrémiste du RPG ; c’est au RPG de régler, ils ont pris un engagement au nom de l’État, au nom du RPG, c’est à eux de gérer. Nous, nous gérons en ce qui nous concerne pour les concessions qu’on a faites. (…) On a accepté les faux résultats contre lesquels on s’est battu pendant des mois, il y a eu des morts, des prisonniers détenus arbitrairement. Nous avons accepté, pour la paix, pour sortir de la crise ».

Poursuivant, Cellou Dalein estime que c’est au RPG de faire en sorte que l’accord trouvé le 8 août dernier soit respecté par ses structures à la base.

« Que chacun balaie devant sa porte, nous ne nous mêlerons pas du débat entre les gens du RPG qui se disent insatisfaits, parce que tout le butin n’a pas été emporté, parce qu’ils étaient obligés de rendre une partie du butin ; mais nous, nous avons renoncé à nos droits que le peuple de Guinée nous a donnés lors de ces élections locales. Mais s’ils veulent, ils n’ont qu’à manifester pour faire triompher le mensonge, la fraude, sur la vérité et sur le droit.  Ça, c’est à eux de régler. On a trouvé un accord, lorsque l’UFDG s’engage, il respecte ses engagements. C’est au RPG de faire en sorte que les engagements qu’il a pris soient respectés par ses structures et ses militants ; nous ne nous mêlerons pas », martèle, l’ancien Premier ministre.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here