Le Syndicat Professionnel de la Presse Privée Guinéenne (SPPG) a été reçu en audience ce lundi par le ministre de la communication. Face à Amara Somparé, le Syndicat a présenté les membres de son nouveau bureau exécutif, avant de faire part au ministre d’un certain nombre de questions liées à la presse privée. Le SPPG a aussi et surtout sollicité l’implication du département en charge de la communication dans des activités liées à la presse guinéenne en général.

« Premièrement nous avons demandé l’implication du ministère dans l’organisation d’une journée dédiée à la presse et demandé un partenariat avec la presse privée, concernant l’organisation des États généraux de la presse, mais aussi le renforcement des capacités du secteur privé. Nous lui avons soumis ces questions et nous nous réjouissons de la réponse et nous attendons la suite», a fait savoir Diarraye Guirassy, Secrétaire Générale adjointe du SPPG.

De son côté, le ministre Amara Somparé a demandé aux cadres de son département d’accélérer l’opérationnalisation du cadre permanent de concertation entre la presse privée et celle publique. Une plateforme de dialogue qui, selon lui, permettra d’adresser toutes ces questions les unes après les autres et d’y apporter des solutions adéquates.

« En marge de ces sujets internes à la presse, il y a l’organisation des États généraux de la presse qui a été initiée par la Haute Autorité de la Communication (HAC) à laquelle le Ministère va prendre une part active, pour que tous ensemble nous puissions examiner le cadre institutionnel et normatif de la presse et essayer d’apporter tous les correctifs nécessaires pour que nous puissions toiletter les textes existants, les actualiser et s’assurer que les journalistes et nous qui les encadrons soyons parfaitement au fait d’évolution réglementaire et que tout le monde puisse se conformer à la loi telle qu’elle existe en République de Guinée» a-t-il ajouté.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here