C’est sous la haute présidence du Pr Alpha Condé que, ce vendredi 30 novembre, la société Bel Air Mining (BAM), filiale de Alufer Mining a lancé officiellement, dans la sous-préfecture de Koundindé, à Boffa, l’exploitation de sa mine de bauxite.

Après 18 mois de travaux, ce chef d’œuvre minier, composé d’un port, d’une zone de chargement, d’infrastructures d’exportation et d’une route de transport de 25 km, a pu être réalisé.

Cette cérémonie, qui s’est déroulée en présences de plusieurs ministres, dont celui des mines, Abdoulaye Magassouba, des préfets et sous-préfets des localités riveraines et des ambassadeurs des Etats-Unis et de la Grande Bretagne, a été l’occasion pour le président de lancer le jet du premier tonnage de cette mine de bauxite,  dans un bateau amarré au port minier de la localité.

Au préalable, le ministre des Mines et de la Géologie tenait à rappeler que « ce lancement de la mine de bauxite de Bel Air Mining est dans la cadence d’inaugurations et de démarrages de travaux dans le secteur qui est instauré par vous, Monsieur le Président. Ce rythme est la preuve palpable du dynamisme dans la mise en œuvre du programme que vous portez ».

Ensuite, il ajoute : « Nous sommes ici aujourd’hui pour la performance de Bel Air Mining, membre du groupe Alufer Mining  Limited, qui en un temps record de 18 mois et grâce aux reformes, cette société a pu construire, développer et exploiter sa mine, dans la préfecture de Boffa, tout en contribuant au développement socioéconomique de la région, à travers la construction d’infrastructures communautaires et la promotion d’emplois et achats locaux. La société s’est impliquée dans l’épanouissement des couches historiquement vulnérables, en accompagnant les femmes dans la réalisation de projets de maraichage et de production de sel. J’invite les promoteurs de Bel Air Mining à poursuivre les efforts engagés pour consolider ses acquis et atteindre la pleine capacité de production, afin de jouer sa partition à hisser la Guinée au premier rang mondial de production de bauxite, dans un très proche avenir ».

Enfin, il encourage les uns et les autres, en mentionnant que : « Nous devons poursuivre les réformes que nous avons engagées pour les adapter à un contexte mondial sans cesse changeant et en ligne avec le vision d’un développement minier responsable, porté par le chef de l’Etat ».

Se remémorant l’état des lieux, il y a trois ans, le président directeur général de  Alufer Mining, Bernard Pryor, a déclaré : « Ce lieu abrite maintenant un port dernier cri. Je suis très fier de notre équipe qui a travaillé sans relâche pour faire de notre vison une réalité. Ce projet a contribué énormément au développement des communautés et du pays hôte. 3 000 postes ont été créés pendant la phase de construction et plus de 2 milliards de francs guinéens ont été investis pour des projets communautaires. Aujourd’hui, 95% de notre effectif de 1 300 est guinéen ».

En son nom propre et celui de la communauté, la préfète de Boffa, Aicha Sacko,  a déclaré que : « Pendant ces 20 mois de cohabitation, nos communautés ont bénéficié d’un appui conséquent de la part de la société Bel Air Mining. Dans le cadre de l’emploi local, selon les statistiques à notre disposition, 45% de l’effectif total de toutes les société présentes, BAM et ses sous-traitants, viennent de la préfecture de Boffa, soit 616 personnes sur 1 305 employés et concentrés dans les zones impactées, soit 55% à Douprou, 40% à Tougnifili et 5% dans les autres sous-préfectures de Boffa. Un programme sur le tas a vu le jour avec pour objectif la formation de 180 opérateurs locaux pendant 18 mois, avec une fréquence de 15 personnes toutes les six semaines. Cela va certainement améliorer les chiffres de l’emploi local dans les mois qui suivent ».

Estimant que le meilleur reste à venir et remerciant ensuite le président de la république pour les efforts consenties, elle a réaffirmé que : « L’autorité locale vous rassure qu’aucun effort ne sera ménagé pour maintenir un climat de paix et de coexistence pacifique, pour favoriser le développement et le bien-être social et économique dont vous avez toujours rêvé pour votre peuple ».

Présent également à cette cérémonie, l’ambassadrice de la Grande Bretagne, Catherine Ingleheam, et l’ambassadeur des Etats-Unis, Dennis Hankins, ont chacun à tour de rôle, félicité la société et les ont encouragé à faire davantage, pour que leurs œuvres constituent une invite pour d’autres sociétés minières.

Pour clôturer la séance des discours, Fatou Aribot et le ministre Gabriel Curtis ont, au nom du Président de la République, appelé les communautés à garder un climat de paix avec les investisseurs, pour permettre un développement plus rapide de la Guinée.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here