Boké. La fête a été belle, ce mardi, à Tarinsa, sous-préfecture de Kamsar. Le président de la République, Alpha Condé y était pour lancer l’exploitation des bauxites de Dian-Dian par la société russe, Rusal.

Alpha Condé prenant la parole, exprime d’abord un regret : ” j’ai fait mes enquêtes avant de venir. Le contenu local monsieur le ministre (il s’adresse à Abdoulaye Magassouba, ministre des Mines, NDLR) n’est pas appliqué, il y a de très grands scandales. Un certain Alpha Yaya Kaba qui n’a que 19 camions, utilise 630 camions à lui seul. On va mettre fin à ça. Les 630 camions seront distribués aux autres opérateurs économiques et aux jeunes du groupement d’intérêt économique, c’est très clair. Deuxièmement, la société UMS (appartenant à Fadi Wazni, un des actionnaires de SMB, un proche d’Alpha Condé, NDLR) ne peut pas avoir le monopole de transports. Lui, ses camions vont diminuer. Le contenu local, il s’agit de donner des emplois aux Guinéens et aux jeunes mais pas pour permettre à certains par complicité. Je vous assure que les 630 camions d’Alpha Yaya Kaba d’ici un mois seront arrêtés s’ils ne sont pas mis à la disposition des populations. Je vais prévenir UMS que cette pagaille est finie. Très souvent ce que la société paye pour les camions n’est pas ce qui est payé aux gens qui sont sur les camions. Désormais tous les gens qui roulent les camions doivent avoir un contrat direct avec la société et plus de sous-traitants. Ensuite, les chauffeurs ne sont pas bien payés, c’est pourquoi ils n’ont pas beaucoup d’emplois. Ce monsieur Alpha Yaya Kaba n’utilise que 8 personnes pour le carburant. De qui se fout-on ? Monsieur le gouverneur et préfet vous êtes là mais comment de telles choses peuvent être possibles. Alors qu’une simple enquête peut se faire pour connaître cela. Ce monopole va être cassé et il (Alpha Yaya Kaba) n’utilisera que ses 19 camions. Tous les autres camions seront mis à la disposition des autres opérateurs économiques, cela est très clair.”

Le président visiblement remonté ajoute : “Messieurs le gouverneur et le préfet, dans un mois, si les 600 camions de Alpha Yaya Kaba, ne sont pas mis à la disposition des populations et des groupements d’intérêt économique des jeunes, nous allons arrêter tous ses camions. Est-ce que c’est bien compris messieurs le gouverneur et le préfet ? Parce que vous n’avez pas fait votre travail, c’est vous qui auriez dû faire cette enquête et nous dire ce qui ne va pas. Comment voulez-vous que les populations ne soient pas mécontentes quand il y a chômage jeune et qu’un seul monopolise 600 camions, est-ce que 600 camions peuvent permettre à plus de 10 000 jeunes à trouver du travail et d’être autonome ?  Pourquoi ?  Alors désormais, nous allons tous suivre et vérifier, on n’acceptera plus que les populations qui subissent les impacts, n’aient pas les avantages et que ce soit quelques aventuriers qui par complicité avec certaines personnes ont le monopole.”

Les ressources humaines doivent revenir à des Guinéens

Enfin : “Aussi il y a des postes qui peuvent revenir aux Guinéens, pourquoi dans certaines sociétés, toutes les directions des ressources humaines sont aux mains des étrangers, pourquoi ?  Est-ce qu’il n’y a pas de Guinéens qui peuvent faire ces fonctions ? Comment voulez-vous que les gens puissent travailler et comprendre les populations ?  C’est un cadre guinéen qui peut mieux comprendre le Guinéen. Les ressources humaines doivent revenir à des Guinéens. Cela doit être clair pour toutes les sociétés minières. Alors monsieur le ministre, puisque chacun de vous n’a pas fait son travail,  moi je l’ai fait à votre place. Toutes ces questions vont être soulevées à la table ronde et résolues. Nous nous engageons à protéger les sociétés minières, nous n’accepterons plus de pagailles,  nous allons renforcer les forces de sécurité,  gendarmes, polices, etc. Et faire des enquêtes pour savoir d’où viennent les gens qui font la pagaille, on les arrêtera avant qu’ils ne puissent nuire, cela doit être très clair. Population de Boké et Boffa,  vous avez de la chance que les mines soient chez vous,  il faut protéger les gens qui ont ces mines, mais faut que vous aussi,  vous en tirez tous les avantages de ces mines. Nous allons donc veiller à ce que les autorités locales veillent à l’application correcte du contenu local.  Messieurs les gouverneurs, messieurs les préfets, à bon entendeur salut.”

Abdou Lory Sylla envoyé spécial pour Guinee7.com

 

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here