A l’occasion de la présentation de ses cent premiers jours à la tête du ministère des Travaux publics, ce mercredi, dans un réceptif hôtelier de la place, le ministre Moustapha Naïté a été interpelé sur le niveau d’avancement de l’enquête sur la mort d’Abdoulaye Bah, ancien journaliste de Guineenews. « Les enquêtes continuent, mais vous savez, quand il y a un cas, les enquêtes, ce n’est pas demain, mais je puis vous rassurer que nous continuons sur les enquêtes », a-t-il réagi.

A date, aucun coupable n’est trouvé d’abord, c’est pourquoi, Naïté tente toujours de rassurer la famille d’Abdoulaye Bah, mais aussi les journalistes et collègues du défunt. Ainsi, il a déclaré que : « Je ne peux en aucun cas laisser cette situation sans que l’auteur ne soit trouvé ».

« Il n’y a pas un jour peut-être où je ne pense pas à Abdoulaye Bah. Moi, j’ai été son parrain de mariage, pour un petit rappel. Mes liens avec Abdoulaye vont au delà de l’affinité professionnelle qu’il peut avoir avec certains. Quand sa femme avait fait une fausse couche, j’ai été le premier qu’Abdoulaye Bah a appelé ; ça n’a rien à avoir avec notre collaboration de travail. C’est un frère, un ami intime que j’ai perdu. Je partageais des choses intimes avec lui que certains avec lesquels il était ne savent pas. Je partage peut-être votre douleur, mais vous me rejoignez dans ma douleur. C’est ma douleur à moi, avant qu’elle ne soit la vôtre », s’est-il confié à un groupe de journalistes et des membres de son cabinet.

Rappelons que le journaliste Abdoulaye Bah qui travaillait pour le site Guineenews, a été victime d’un accident de la circulation dans la nuit du dimanche 17 juin dernier, au quartier Sangoyah, dans la commune de Matoto, alors qu’il était en plein exercice de son travail. Grièvement blessé, il a rendu l’âme dans les heures qui ont suivi.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here