Namibie/Le discours fort de Souleymane Traoré à l’Assemblée générale de l’Association des fonds d’entretien routier africains

0

Président en exercice de l’Association des Fonds d’entretien routier Africains (AFERA), Souleymane Traoré -directeur du Fonds d’entretien routier (FER)- a livré, lundi, 11 Mars, à l’occasion de l’ouverture à Swakopmund de la 17è assemblée générale de l’AFERA, un discours fort sur l’infrastructure routière durable et son impact sur l’intégration régionale et le libre échange en Afrique. C’était à Windhoek, en Namibie devant d’importantes personnalités namibiennes et africaines. Discours…

Monsieur, Calle Schletwein MP, Ministre des Finances de Namibie,

Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement de Namibie

Messieurs les représentants de l’Union Africaine,

Messieurs les représentants de la Banque Mondiale,

Messieurs les représentants de l’Union Européenne

Messieurs les Membres du Conseil d’Administration du Fonds Routier de la Namibie,

Madame et Messieurs les Membres du Bureau Exécutif de l’AFERA

Honorables invités,

Chers Collègues,

Mesdames et Messieurs, tous protocoles respectés

C’est pour nous un grand honneur et des sentiments de réels satisfaction et d’espoir, de nous retrouver dans cette charmante ville de Swapokmund et dans ce beau pays qu’est la Namibie, à l’occasion de la tenue de la 17ème Assemblée Générale de l’Association des Fonds d’Entretien Routier Africains (AFERA) et de prendre la parole devant cette Auguste Assemblée.

Nous sommes profondément reconnaissants pour l’accueil chaleureux et fraternel que chaque Délégation et chaque personne a reçue depuis notre arrivée sur la terre africaine de Namibie, que ce soit à Windhoek, Walvis Bay ou ici à Swakopmund.

Nous remercions Mr Calle Schletwein MP, Ministre des Finances de Namibie, d’avoir bien voulu accepter de nous honorer en rehaussant de sa Présence, la cérémonie d’ouverture de nos travaux.

Monsieur le Ministre, votre présence à cette cérémonie, malgré votre agenda très chargé, est la preuve palpable de la place de choix qu’occupent les infrastructures routières et leur entretien dans la politique globale de développement de votre pays, la République de Namibie. Nous voudrions, à travers vous, adresser nos cordiales salutations et sincères remerciements à son Excellence Docteur Hage Geingob, Président de la République de Namibie, pour tout le soutien apporté à notre Association.

Nous reconnaissons l’attachement de votre pays à l’unité et au progrès de notre continent à travers l’Union Africaine et les Organisations Régionales.

Nous avons pu personnellement apprécier l’engagement de votre Président, de développer une coopération intra africaine à travers la récente visite d’Etat qu’il  a  bien voulu effectuer à Conakry. C’est pourquoi, vous me permettrez de lui transmettre à travers vous, les salutations de son Frère, Le Professeur Alpha CONDE, Président de la République de Guinée, et à travers lui, les Chefs d’Etat de tous les Pays membres de notre Organisation. Il nous a personnellement demandé de lui renouveler ses vives félicitations.

Permettez-nous, au nom de tous les membres de l’AFERA, d’adresser nos vifs remerciements à toutes les autorités Namibiennes, qui ont bien voulu participer à cette assemblée. Nos remerciements vont également à l’endroit du comité d’organisation de l’Administration du Fonds Routier de la Namibie , menés par notre dynamique confrère Monsieur Ali Ipinge  DG  du Fonds routier et 2ème Vice-Président de I’AFERA, pour les commodités qu’ils nous ont réservées depuis notre arrivée en terre namibienne .

Qu’il nous soit permis ensuite d’exprimer nos sincères remerciements à toutes les organisations, partenaires techniques et financiers qui ont bien voulu participer à nos travaux et qui interviennent précieusement dans le domaine des infrastructures routières, notamment l’Union Africaine, la Banque Mondiale, l’Union Européenne, le SSATP, l’IRF, le ReCAP et tant d’autres. Nous vous prions de trouver ici l’expression de notre profonde gratitude pour votre précieuse présence, car Ia clé du succès pour l’entretien routier repose sur un partenariat dynamique des parties prenantes.

Nos remerciements vont enfin à l’endroit de nos collègues des fonds routiers des pays membres de l’AFERA, pour avoir répondu massivement à cette 17ème réunion, témoignant ainsi de la vitalité de notre Association et montrant combien nous sommes conscients des responsabilités qui sont les nôtres et des attentes immenses des usagers de la route.

Monsieur le Ministre,

Honorables invités,

L’Association des Fonds d’Entretien Routiers Africains (AFERA) est une Association apolitique et à but non lucratif, créée en 2003 à Libreville, Gabon. Son objectif principal est de former une plate-forme d’échange d’expériences et d’informations sur les meilleures pratiques de financement de l’entretien des routes en Afrique ainsi que sur le fonctionnement des fonds eux-mêmes. Ces échanges permettent à coup sûr, de renforcer les capacités individuelles et collectives des États membres en matière de financement et de gestion efficaces des programmes d’entretien et de sécurité routiers.

L’AFERA est composée actuellement de 34 pays membres et d’ici peu, de nouveaux membres rejoindront, notamment le Libéria dont la demande sera examinée et validée au cours de cette réunion. Ceci dénote que notre Association, fidèle à ses objectifs et activités , continue à se développer en nombre.

Afin de favoriser l’échange d’expériences entre les membres d’une même zone géographique et d’assurer une gestion coordonnée des activités , les pays membres de l’AFERA ont  été regroupés en quatre groupes focaux régionaux qui sont :

– Le  Groupe focal « Afrique de l’Ouest »,

– Le Groupe focal « Afrique de l’Est »,

– Le Groupe focal « Afrique australe »  et

– Le  Groupe focal « Afrique Centrale ».

Chacun de ces groupes focaux se réunit régulièrement pour discuter des questions d’intérêt mutuel pour leurs régions respectives et plus tard dans l’année se retrouvent et partagent pendant la Réunion annuelle de l’Association. Les résolutions sont ensuite présentées pour discussion et adoption à l’Assemblée générale annuelle de l’AFERA. Cela permet aujourd’hui, d’affirmer sans risque de se tromper, que l’AFERA s’est positionnée comme l’institution clé, représentant les fonds routiers au niveau africain et international.

Monsieur le Ministre,

Honorables invités,

A l’instar des réunions précédentes, la 17ème réunion de l’AFERA se déroulera en deux étapes à savoir : l’atelier technique et l’assemblée générale.

L’atelier technique qui débute aujourd’hui, se tiendra autour du thème principal stipulé: « INFRASTRUCTURE ROUTIÈRE DURABLE : Impact sur l’intégration régionale et le libre-échange en Afrique ».

Ce thème est d’une pertinence avérée d’autant qu’il s’aligne sur l’Agenda 2063 de l’Union Africaine, qui constitue un cadre stratégique pour la transformation socio-économique du continent Africain au cours des 50 prochaines années. De nos jours, nul n’ignore que les infrastructures de transports de façon globale et les infrastructures routières en particulier, jouent un rôle essentiel dans la compétitivité des produits et l’élargissement des marchés à travers notamment, le coût de service de transport, l’accessibilité des marchés et les délais de livraison des biens. En clair, des infrastructures routières bien intégrées et en bon état, facilitent inexorablement les transactions commerciales dans nos pays. Le développement de ce thème par les personnes ressources, nous édifiera d’avantage sur l’influence des infrastructures routières sur la zone de libre-échange en Afrique.

Dans la même optique, l’Union Africaine, au regard de l’un des objectifs de création des FER qui est de réaliser l’intégration et l’interconnectivité du continent Africain au moyen d’une infrastructure routière bien entretenue, présentera à travers ses experts, son projet de lignes directrices pour la gestion des routes et des institutions de gestion des corridors.

Mesdames et Messieurs,

Notre vision d’être un cadre de référence pour un financement efficient et péren des systèmes des réseaux routiers africains, s’accomplit à travers le partage des connaissances et de bonnes pratiques dans Ia mobilisation et Ia gestion des ressources, le développement et la pérennisation des performances des FER  et aussi des PME, pour I ’amélioration de l’entretien routier en Afrique. C’est dans ce contexte que la Banque Mondiale qui a engagé une étude sur les fonds d’entretien routiers africains fera sa présentation à travers le thème « Promouvoir la participation du secteur privé dans la gestion du patrimoine routier dans les pays en développement à travers la création des fonds routiers de troisième génération».

Des personnes ressources partageront leur expertise à travers notamment des  présentations des groupes focaux sur :

« La problématique de la durabilité de la route par un entretien régulier et de qualité »,

« La  Mise en œuvre de contrats d’entretien routier basés sur la performance: expérience du Kenya »

Mesdames et Messieurs,

En 2018 à Addis Abéba, une délégation de l’AFERA a tenu des consultations avec la Direction des infrastructures et de l’énergie de la CUA sur le renforcement des relations CUA-AFERA en vue de discuter du processus d’établissement de l’AFERA en tant qu’agence spécialisée de la CUA. Dans cette dynamique, en marge de cette assemblée, une réunion se tiendra entre la CUA et le Bureau exécutif de l’AFERA afin de définir une feuille de route pour leurs activités conjointes et d’adopter un plan d’action commun.

Mesdames et Messieurs,

Les présentes assises nous permettront sans doute d’avancer de façon significative sur certains dossiers notamment :

– La validation du plan stratégique de l’AFERA 2018-2022

-Examen du plan d’action annuel 2019-2020,

-Adoption et signature des statuts et règlements intérieurs révisés de l’AFERA,

-La mise en place du secrétariat permanent de l’AFERA,

-Validation du projet de directives de la Commission de l’Union africaine sur les institutions de gestion des routes et des corridors,

-Adoption d’un plan d’action commun CUA-AFERA.

Monsieur le Ministre,

Honorables invités,

Mesdames et Messieurs

En optant unanimement d’organiser les présentes assises autour du thème « INFRASTRUCTURE ROUTIÈRE DURABLE : Impact sur l’intégration régionale et le libre-échange en Afrique », nous démontrons ici une prise de conscience au niveau national et régional des enjeux liés à l’entretien des voies d’intégration, car de sa gestion efficiente et rationnelle dépend le développement économique de toutes nations désireuses de développement durable.

Convaincue d’avance, que nos débats aboutiront à des solutions durables, nous voudrions exhorter nos décideurs à poursuivre les efforts déjà entamés pour amplifier l’écho de nos actions, car, conscients que « la route du développement passe par le développement de la route », il convient d’envisager des solutions d’envergure dans une approche communautaire d’intégration économique et sociale réussie.

C’est cette réalité qui amène à une réflexion profonde afin de dégager des pistes de solutions communes.

Pour cette Dix-septième réunion annuelle de I’AFERA, nous comptons sur chaque personne présente ici, à donner le meilleur d’elle-même pour exploiter et faire valoir nos potentialités, que ce soit technique, intellectuelle ou matérielle afin de donner, chacun a son niveau, un air frais à notre Continent, non en espérant un miracle, mais en participant activement à son essor pour réaliser une Afrique reliée au sol par le biais d’une infrastructure routière bien entretenue, étant donné que le secteur routier constitue l’artère de I’économie.

Mesdames et Messieurs,

Nous ne pouvons conclure notre allocution sans renouveler nos chaleureux remerciements à tous les participants pour leur présence à Swapokmund. Nous vous souhaitons à tous la bienvenue à cette 17ème Assemblée Générale de I’AFERA, et une bonne réunion annuelle,

Merci pour votre aimable attention.

SOULEYMANE TRAORE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here