Politique : ça se mange entre RPGistes à Siguiri

0

Deux groupes rivaux de jeunes, tous militants du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG)-Arc-enc-iel, le parti au pouvoir en Guinée depuis 2010, se sont affrontés lundi à Siguiri, ville aurifère située à la frontière malienne et à 700 kilomètres à l’Est de Conakry, faisant d’importants dégâts et des arrestations, a appris APA lundi à Conakry.

Selon des témoignages concordants, des jeunes manifestants en colère ont saccagé le siège local de leur parti ainsi que les domiciles respectifs de certains hauts cadres du RPG-Arc-en-ciel.

Selon d’autres témoins basés à Siguiri, ville considérée comme le fief traditionnel du RPG-Arc-en-ciel, des jeunes voulant saccager la résidence du préfet se sont heurtés aux forces de l’ordre.

Sur l’origine des incidents, une source rapporte que tout serait lié à une querelle de succession à la tête de la Mairie de Siguiri, ainsi que le contrôle du parti au pouvoir et de ses avantages financiers.

D’un côté, l’ancien maire de Siguiri, Nanamoudou Magassouba, décédé en 2013, a été remplacé par Dr Aboubacar Sidiki Traoré, à l’issue d’une élection, mais le nouvel élu peine à prendre fonction.

D’autre part, une frange de la jeunesse de Siguiri accuse l’Association des jeunes pour le développement et l’emploi jeune, que dirige Lansiné Magassouba, de s’accaparer de tous les avantages.

Aux dernières nouvelles, le calme est revenu dans la cité aurifère sur fond d’arrestations, alors que le Gouverneur de la région de Kankan, Nawa Damey, est en route pour le Bouré.

APA  

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here