Pour garder son poste de ministre en Guinée, il y a des secrets que Siaka Barry, ancien ministre, dévoile

0

Le Président du parti ‘‘Guinée Débout’’, celui que les militants appellent désormais, camarade Siaka Barry, lors du baptême de feu de son jeune parti, samedi 2 février, et face aux journalistes, a rappelé que : ‘‘Nous ne sommes pas dans une aspiration carriériste, j’ai toujours dit aux gens, si c’était une démarche carriériste, moi j’allais tout faire pour garder mon poste de ministre. Croyez-moi, je connais toutes les astuces pour garder un poste ministériel. La première chose c’est la corruption et la deuxième, c’est la démagogie. Il faut être corrompu, il faut pouvoir prendre dans les caisses de l’Etat et apporter à la présidence ; il faut être dans une démarche démagogique, enfiler autour du cou, le foulard jaune et crier haut et fort, troisième mandat, troisième mandat, même si c’est contre les aspirations du peuple de Guinée. Je pouvais le faire pour garder mon poste, mais je ne l’ai pas fait. Donc tous ceux qui rentreront dans ce combat, doivent rentrer par conviction, par engagement surtout par patriotisme, voilà le but.’’

ce qui a été à la base de la rupture avec Alpha Condé…

Il a poursuivi en révélant : « Quand j’étais dans le gouvernement, j’ai été surnommé le chouchou des ministres d’Alpha Condé. Encore une fois, permettez-moi de rendre hommage à Alpha Condé et de donner ma gratitude en lui pour m’avoir exhibé. J’ai une gratitude profonde pour le président de la République, mais cela n’empêche, face à 1 million d’Alpha Condé, je préfère une seule Guinée. C’est ce qui a été à la base de notre rupture. Alpha Condé ne peut pas, aujourd’hui se transformer en la Guinée, Alpha Condé aussi grand soit-il est  un infiniment petit devant le peuple de Guinée… J’ai voulu créer le parti parce que j’ai vu que Alpha Condé a trahi les idéaux de départ, les idéaux qui m’ont fait embarquer dans le navire avec lui, je l’ai suivi à cause d’une vision (…) du moment que lui-même, il s’est entouré par les hiboux aux regards béants qui sont là-bas au Palais sekhoutoureyah, je me suis dit que l’homme a trahi sa conviction. Et vous pensez que je vais abandonner la Guinée pour suivre Alpha Condé, non ! C’est pour jouer mon rôle de sauvegarde des acquis de la République que j’ai voulu prendre mon destin en main pour créer un parti politique.’’

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here