Connue pour l’organisation du “Grand Bazar de Conakry”, depuis plus de 20 ans, le Centre International d’Echange et de Promotion des Exportations (CIEPEX) peine à organiser l’édition de la foire de cette année.

Face aux hommes de médias, à la Maison de la presse, ce lundi, les membres de cette structure ont officiellement annoncé que la prochaine du “Grand Bazar de Conakry”, initialement prévue du 7 décembre 2018 au 7 janvier 2019, sur l’esplanade du Palais du peuple, sera reportée à une date ultérieure.

Selon Mamadou Sano, le coordinateur du CIEPEX, ce report s’explique par l’indisponibilité de l’esplanade du Palais du peuple, site de la tenue de ladite foire, pour des raisons que sa structure ne comprend pas.  « L’administration du Palais du peuple nous fait savoir qu’il y a des problèmes de sécurité, chose que nous n’arrivons pas à comprendre. Depuis plus de 28 ans, nous, nous sommes en train d’organiser des foires d’exposition à Conakry. Lorsqu’il y avait des attaques à nos frontières en 2001, nous étions sur l’esplanade du Palais du peuple. Il y avait de l’instabilité, mais nous avions réussi quand même à organiser nos foires… Si on nous dit aujourd’hui qu’il y a des rebelles ou des djihadistes qui menacent la Guinée à travers nos foires, alors qu’il y a des marches, des spectacles qui s’organisent tous les jours, et je ne sais pas pourquoi cela ne peut s’appliquer aux évènements du CIEPEX ? C’est pourquoi nous ne sommes pas d’accord et nous ne comprenons pas cette décision du Palais du peuple », a-t-il expliqué.

Mamadou Sano a fait savoir que dans leurs démarches en usant de leurs relations, afin de trouver une solution heureuse à cette situation de blocage, ils se sont rendu compte que le refus de céder l’esplanade du Palais du peuple trouve plutôt sa cause dans l’activisme social de l’un des membres fondateurs du CIEPEX, en l’occurrence Abdourahmane Sano, (président de la PCUDE, ndlr). Il estime que le CIEPEX est aujourd’hui victime d’amalgame, qui voudrait confondre ses activités aux engagements sociaux de Sano, qui n’est plus du CIEPEX depuis janvier 2009.

Cependant, le coordinateur du CIEPEX précise que sa structure n’est pas une entreprise individuelle, « elle appartient à une association appelée Association Jeunesse et Développement “AJD”, qui lui a assigné un objectif clair, précis, depuis sa création il y a 28 ans. Cet objectif reste la promotion économique et commerciale du pays. Le CIEPEX n’a jamais été et ne sera jamais un soutien d’organisation politique, syndicale ou de mouvement social. Le CIEPEX a toujours collaboré avec les milieux d’affaires guinéens et sollicite l’appui et le soutien des gouvernements successifs du pays ».

Et de poursuivre :  « Nous réitérons que notre structure est victime de diffamation venant des individus mal intentionnés, qui visent à nuire à sa réputation et en définitive à récupérer l’organisation des foires et expositions en Guinée, en mettant en mal le CIEPEX et les autorités du pays. Ces individus sont de toute évidence connus de nos clients, auxquels ils distillent des informations tendancieuses visant à fragiliser les rapports solides qui lient ces derniers au CIEPEX. Ces personnes se réclament comme futurs organisateurs de foires et expositions en Guinée, en lieu et place du CIEPEX ».

Par ailleurs, Mamadou Sano a rassuré que le CIEPEX ne déviera pas de ses objectifs, et il sollicitera toujours les appuis de l’Etat guinéen, nécessaires à l’organisation de ses événements, dont il compte organiser la prochaine édition à partir du 20 décembre prochain.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com   

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here