Le procès du journaliste du groupe Hadafo Médias, Moussa Moïse Sylla, poursuivi pour atteinte à la sûreté de la défense nationale, a été encore, ce jeudi, reporté pour le 26 mars prochain, par le Tribunal de première instance (TPI) de Mafanco (commune de Matam). Une situation qui laisse perplexes ses avocats.

L’avocat Thierno Souleymane Baldé, par rapport à ce énième renvoi, explique : « Vous savez, le tribunal nous a expliqué pour une question de calendrier,  puisqu’il y a d’autres dossiers qui sont en attente. Et une fois qu’on évoque notre dossier, ça va prendre beaucoup plus du temps pour en débattre. Il souhaiterait en fait, qu’on renvoie le 26 mars afin d’avoir beaucoup plus le temps et de débattre totalement (sic). C’est une raison qu’on ne peut pas totalement rejeter en tant que telle, puisque nous, nous voulons qu’il y ait une décision qui puisse en fait laver notre client de tout soupçon. On n’a pas d’autre option que d’accepter cette date-là ».

A cela, il ajoute : « Comme vous avez suivi, on devait avoir l’audience de ce matin, mais arrivés ici, le tribunal de Mafanco nous a informés que l’audience va être renvoyée d’office pour le 26 mars. Malheureusement, notre client (le journaliste Moussa Moïse Sylla, ndlr) va continuer à vivre dans l’angoisse, parce que lorsqu’il y a le risque qui pèse sur vous par rapport à votre travail pour de telles accusations. Nous, on aurait souhaité qu’on puisse débattre ce dossier ce matin et finaliser ».

« Vous vous rappelez aussi avant le renvoi, on avait déposé une demande d’exception d’inconstitutionnalité. Dans les conditions normales, les dossiers originaux sont transférés au niveau de la cour constitutionnelle, qu’il y ait une décision avant qu’on ne revienne au tribunal ici, et cela n’a pas été fait. Nous ne sommes pas satisfaits par rapport à cette décision. Maintenant, on vient aujourd’hui pour débattre, mais on nous renvoie encore le 26 mars 2018 et pendant ce temps, notre client va vivre dans l’angoisse et dans l’attente (…) Donc, comme nous sommes des légalistes, nous acceptons la décision du tribunal en espérant que ce jour-là, nous allons débattre au bout du compte, il y aura une décision qui va acquitter totalement notre client, a-t-il enfin déclaré.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here