La crise qui secoue l’enseignement pré-universitaire guinéen depuis le début de l’année scolaire, s’est invitée à nouveau à l’assemblée générale hebdomadaire de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), ce samedi 5 janvier. Président ce rassemblement des militants et sympathisants de Cellou Dalein Diallo, le vice-président, Dr Fode Oussou Fofana, voudrait ‘‘attirer votre attention, qu’on est en train de démissionner par rapport à l’éducation. Il ne faut pas qu’on démissionne. L’éducation ce n’est le problème de Soumah, de Tounkara, c’est pas le problème des enseignements, nous sommes tous concernés par rapport à ce qui se passe”, commente l’opposant avant de s’interroger :  “Comment nous pouvons démissionner, croiser les bras avec un gouvernement arrogant qui met à l’eau l’avenir de nos enfants ?”

Il insiste sur ce que : “le problème de l’éducation n’est pas le problème de Cellou Dalein, ce n’est pas le problème de l’UFDG, c’est le problème de l’ensemble des Guinéens. En tant que père de famille, levons-nous. On ne peut pas accepter l’inacceptable. Trop c’est trop !’’

Le député estime qu’‘‘il y a une démission totale de l’ensemble des Guinéens que ce soit les députés à l’Assemblée nationale, des institutions, ou encore le conseil économique et social’’. Plus loin, il prévient l’Etat : ‘‘si un enseignement est radié, le peuple se fera entendre par la rue.’’

Enfin, Fodé Oussou demande ‘‘à tout le monde, aux pères de familles, aux sages, rejoignez les enseignants. Ça commence de l’Aéroport jusqu’à Kaloum. Vous ne sortez pas en tant que militants vous sortez en tant que citoyens. Vous sortez parce que vous avez besoin de l’avenir de vos enfants. Quand on a sacrifié l’avenir des enfants ce n’est plus la peine qu’on existe”, a-t-il indiqué.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here