C’était dans l’affaire de Dadis. Le ministre de la Justice, Me Cheick Sacko n’ayant pas aimé qu’on traite la justice guinéenne de « caporalisée » avait fait une déclaration qui a son pesant d’or aujourd’hui, avec l’affaire Ousmane Gaoual.  

Cheick Sako disait donc : « On a entendu beaucoup de choses ces derniers temps où il y a beaucoup de contrevérités. Je pèse mes mots. Car j’ai une éducation qui me permet de respecter les gens, de respecter y compris les adversaires politiques ou des gens qui sont contre la justice de notre pays. Chaque personne a droit au respect, mais quand on entend des contrevérités sur la justice guinéenne, quand on entend que la justice est caporalisée et est  sous influence, tout ça c’est faux. Depuis que moi je suis à la tête de ce département, on fait tout avec  les cadres du ministère pour respecter ce qu’on appelle le socle de l’indépendance. Beaucoup d’exemples ont été donnés depuis que je suis là. Un officier supérieur de l’armée a été condamné parce qu’il a porté la main sur un magistrat de ce pays. Ça, ce n’était pas vu encore. Le gouverneur de Conakry est passé devant le tribunal correctionnel de Conakry où un jugement a eu lieu. Peu importe le résultat. Ça pris une semaine. Le maire d’une commune proche de la majorité présidentielle pour ne citer que ça. Tout récemment, le chef de file de l’opposition a fait une citation directe contre un colonel de la police. L’audience s’est tenue à Dixinn et ça été renvoyée pour être discutée sur le fond. Ça veut dire que simplement, personne n’est au-dessus de la loi dans ce pays. Il faut que ce soit clair, ancien ministre, député, ministre actuel ou leader de l’opposition, personne n’est au-dessus de la loi. Celui qui va enfreindre à la loi, si le tribunal est saisi, le tribunal va statuer. Il faut que ce soit dit. Ceux qui pensent que la justice n’est pas libre dans notre pays ma foi quand ils auront à faire avec la justice, ils apprécieront eux même.»

Ibrahima S. Traoré

 

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire