Ce lundi dernier, le directeur général de l’Agence guinéenne pour la promotion de l’emploi (AGUIPE), Sékouba Mara, le chargé de programme à la section Gouvernance de la délégation de l’UE en Guinée, Raymond Lataste et des représentants des structures bénéficiaires du projet de réintégration socio-économique étaient face à la presse pour parler des impacts positifs du projet sur les bénéficiaires.

Ce projet a été lancé en janvier 2014, et prendra fin en mars 2019, le volet réintégration socio-économique du programme d’appui à la réforme du secteur de sécurité (PARSS-RSE) est financé par le 10è Fond Européen de Développement (FED) de l’Union Européenne à plus de 70 milliards de francs guinéens. Selon Sékou Mara, le projet est réalisé en trois phases.

Pendant la première phase dénommée ‘‘Inclusion’’ qui consiste à la création d’emplois à impact rapide avec composante épargne, au total 2000 personnes dont 1000 jeunes à risques et 1000 vulnérables dont plus de 60% de femmes parmi les vulnérables ont bénéficié des emplois à impacts rapides à travers l’approche HIMO plus épargne. 2000 emplois créés à travers la mise en œuvre de 20 projets de haute intensité de mains d’œuvre (assainissement, réhabilitation d’infrastructures, reprofilage de pistes, reboisement et curage de caniveaux) avec une composante épargne dans les communes de Ratoma, Matoto et dans la commune urbaine de Kissidougou. Les capacités de 13 partenaires de mise en œuvre (ONG) renforcées pour assurer l’encadrement des activités de la phase 1 sur une durée de six mois.

A la deuxième phase dénommée ‘‘Appropriation’’  qui consiste à la promotion des activités génératrices de revenus pour l’autonomisation économique des participants, en s’appuyant sur l’épargne constipée à la phase 1, plus de 1600 participants soit environ 80% des bénéficiaires de la phase 1 (jeunes à risques, vulnérables) dont  plus  de 60% de femmes se sont constitués en groupement d’intérêt économique soit 91 groupements au total dont 45 à Conakry et 44 à Kissidougou. 91 micro-projets d’activités génératrices de revenus formulés par les groupements dans les secteurs agricoles, élevage, saponification, transformation, petit commerce (huile de palme, riz importé, riz local, poisson frais et fumé, pagnes…).

La troisième phase consiste à appuyer les associations et coopératives qui ont démontré leur volonté de développer leurs capacités entrepreneuriales dans les différents secteurs de l’économie lors de la phase 2. « A cette étape, le programme favorisera la mise en réseau des groupes pour leur assurer une meilleure maitrise de la commercialisation. Il s’agira de consolider les acquis et de promouvoir la diversification et le renforcement des activités économiques par un meilleur accès aux crédits et au marché », a déclaré M. Mara.

« L’idée du projet dont nous parlons aujourd’hui est de réintégrer dans la société des individus qui avaient appris ou pratiqué le métier militaire mais n’étaient pas intégrés dans l’armée. Ces individus, jeunes pour la plupart et appelés ‘’jeunes à risques’’ constituaient un risque pour la sécurité des bien et des personnes en Guinée s’ils étaient laissés pour compte. Le projet réintégration socio-économique de l’Union européenne leur a permis d’avoir une activité génératrice de revenus et de se réintégrer dans la société », a rappelé le chargé de programme à la section gouvernance de la délégation de l’UE en Guinée, Raymond Lataste.

« Le projet s’est également tourné vers les personnes les plus vulnérables de la société, les plus durement touchés par le sort : orphelins/ veufs avec enfants à charge, victimes de violation de droit dont les violences basées sur le genre, victimes d’Ebola, filles mères… ces personnes tentaient de survivre au jour le jour sans aucune perspective, et le projet de l’Union européenne leur a permis d’avoir des perspectives et une amélioration de leurs conditions de vie. La grande majorité de ces personnes vulnérables sont des femmes, car l’Union européenne est très engagée pour améliorer le sort des femmes dans le monde », a-t-il renchéri. 

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here