Risque d’implosion à l’UFDG/ Cellou Baldé et Ousmane Gaoual seraient en guerre larvée pour succéder à Bano Sow

0

Le départ de Mamadou Bano Sow, désormais ex vice-président chargé des affaires politiques de l’UFDG, le principal parti de l’opposition, aiguise, semble-t-il, les appétits au sein du parti. Selon une source proche dr la formation politique, des candidats pour le remplacer sont légion et les deux principaux se font déjà une guerre larvée. Il s’agit d’Ousmane Gaoul Diallo et de Cellou Baldé. Tous deux députés, le premier est le coordinateur de la cellule de communication du parti et le second, député uninominal de Labé, est le poulain du chef du parti, Cellou Dalein Diallo.

Selon notre source, les deux challengers qui « ne cachent plus leur jeu sont déjà en campagne à l’intérieur du pays. Il faut rappeler qu’Ousmane Gaoual avait fait des démarches en 2015 pour occuper un poste de vice-présidence, lors du dernier congrès. Se sentant très populaire au niveau de la base, il dit à qui veut l’entendre, qu’après 2020, il récupérera le parti ou en créera un autre. En attendant, il se satisfera du poste de vice-président chargé des affaires politiques qui est à un pas de la présidence du parti ».

Nous avons appelé Ousmane Gaoual, rentré de Labé, pour commenter ces informations. Avant de nous raccrocher au nez, il nous coupe net : « Vous, vous n’avez rien à faire, franchement ! C’est un mensonge que vous inventez dans votre cerveau. Ça, c’est une information ? Ça, c’est une information ? »

Quant à Cellou Baldé, notre source indique qu’ « il a multiplié les réunions à Conakry ; il a récemment rencontré les structures pilotes du parti ; à savoir la section motards, les jeunes de l’Axe, les opérateurs économiques proches du parti et plus surprenant, les « facebookeur ». Cellou Baldé, sûr du soutien du président du parti, dont il se vante partout, est parti rencontrer les khalifes du Fouta, et les sages de Labé en particulier, pour obtenir leur soutien ».

Contacté par notre rédaction, le député uninominal de Labé ne souhaite pas commenter l’information.

De toutes façons les « hostilités » semblent ouvertes entre l’excessif Ousmane Gaoual, qui croit jouir d’une légitimité, et le très mesuré Cellou Baldé, qui peut compter sur le soutien de Cellou Dalein. Et personne ne veut céder pour l’autre. D’où le risque d’implosion à l’arrivée.

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here