Depuis le présidium de l’assemblée générale de son parti, ce samedi 14 avril, le président de l’Union des Forces Républicaines, Sidya Touré a salué les actions menées par le ministère de la justice et la cellule balai citoyen dans l’interpellation des personnes ayant tenu des propos haineux sur les réseaux sociaux, avant de déplorer l’attitude des communicants du RPG (parti au pouvoir) et de l’UFDG (principal parti de l’opposition) dans ce cadre.

« Aujourd’hui vous constatez que le ministère de la Justice a eu à interroger et même quelque fois interpellé les communicants de certains partis politiques. Ça fait longtemps que nous parlons de ces questions, ça fait longtemps que l’UFR prône la même chose en Guinée à savoir la paix entre tous les Guinéens, nous n’avons pas cessé de prôner cette paix. Nous n’avons pas cessé de prôner aussi que le débat qui est entre nous est un débat du peuple, c’est un débat politique mais nous n’avons jamais mis en avant l’appartenance de telle ou telle personne à une communauté ou a un groupe ethnique, l’UFR n’a jamais fait ça », a déclaré Sidya Touré à l’entame de ses propos.

Et de poursuivre : « Nous devons comprendre dans notre pays que nous gagnons ensemble ou nous perdons tous, parce que le jour où ça va basculer il n’y a pas une île à côté ici et on ne peut pas tous aller se cacher à Kassa. Donc nous devons toujours éviter cela en disant que l’UFR est un parti qui porte un programme de gouvernance, de développement économique et social de ce pays et qui porte l’espoir de beaucoup de Guinéens pour voir aujourd’hui notre pays enfin évolué. »

Par ailleurs, le haut représentant du chef de l’Etat a félicité les jeunes communicants des son parti qui selon lui, « ne se sont pas laissés emporter par ce débat auquel on a assisté à un moment donné entre les deux partis politiques dont on doit dénoncer le comportement dans ce cadre là ».

Avant d’ajouter : « aujourd’hui la justice a intervenu, il y en a même qui vont être interpellés à l’étranger, donc je salue cette action du ministère de la Justice et du procureur de la République qui a interpellé des gens dans les deux camps. Mais la justice a réagi parce que la société civile à travers le Balai Citoyen que je félicité également, s’est mis en aval, parce que dans un pays il faut une société civile comme ça. Je vais même demander à rencontrer leurs responsables la semaine prochaine, pour les féliciter personnellement pour cette action. »

Enfin Sidya Touré estime que « vous pouvez ne pas être d’accord avec quelqu’un, mais il faut éviter de dire certaines choses et malheureusement que ce soit nos amis du RPG ou de l’UFDG ont complètement dépassé les bornes… Ceux qui veulent nous plongers dans le combat communautaire, ils n’y arriveront pas. Ou on est chef de parti en Guinée, ou on est chef de communauté et ça il n’y a pas de place pour ça », a conclu le président de l’UFR.

Mohamed Kaba Soumah pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire