Dans une déclaration rendue publique ce mercredi 3 octobre, le Conseil National des Organisations de la Société Civile de Guinée (CNOSC-G) s’est prononcé par rapport aux élections législatives du 28 septembre dernier.

Le Président par intérim du CNOSC-G, Dr Ibrahima Sory Cissoko a affirmé que son institution remercie tous les acteurs qui se sont investis pour la transparence et la sécurisation du vote notamment la FOSSEL, les médias par la synergie FM, les observateurs nationaux et internationaux.

Selon lui, l’étape de la collecte et de la centralisation des résultats est un autre moment critique dont le traitement mobilise l’attention de l’ensemble des acteurs. Ainsi, dans la poursuite de ces opérations de vote, le CNOSCG invite l’ensemble de la classe politique guinéenne, les leaders politiques et les militants à la retenue et au calme.

Et il en appelle : ‘à l’esprit de responsabilité  de la FOSSEL pour prendre toutes les dispositions nécessaires à la sécurisation des résultats des bureaux de vote et les  transferts vers les sites de centralisation. A la CENI de veiller non seulement à l’application stricte de la loi mais et surtout pour que l’ensemble du processus des élections législatives soit replacé et demeure dans le strict carde consensuel ayant conduit à l’effectivité du scrutin.’’

Et d’insister : ‘‘elle doit analyser toute décision pouvant avoir un effet sur le décompte des voix en particulier et la manifestation de la volonté ou des choix des citoyens en général.’’

Dr Ibrahima Cissoko, indique que depuis 48 heures circulent dans la cité des rumeurs, des déclarations qui sont des sources potentielles de troubles et de violences inouïes. Pour le CNOSCG ‘‘après des élections paisibles, rien ne justifie la violence. C’est pourquoi, le CNOSCG sollicite de la communauté internationale qu’elle poursuive auprès des leaders politiques et du président de la République son action d’accompagnement et de la facilitation du processus des élections législatives jusqu’à la proclamation des résultats’’.

‘‘Aux autorités politique et administrative à tous les niveaux d’observer la neutralité au bénéfice de la paix et la quiétude sociale si chère à notre pays en cette période post-électorale. Aux populations guinéennes d’observer le calme et la sérénité’’, conseille le CNOSCG.

 

El Hadj Mohamed Diallo

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here