En prélude au « concert de la paix », prévu le 11 novembre prochain au stade du 28 septembre, les artistes Mouctar Soumah alias Takana Zion et Elie Kamano, lors d’un point de presse qui s’est déroulé dans un complexe hôtelier ce dimanche 23 septembre, ont officiellement décidé d’enterrer la hache de guerre.

Tous deux leaders de la musique guinéenne, mais ayant des divergences d’idées depuis maintenant dix ans, ils n’ont pas oublié de mentionner avoir retrouvé cette voie, grâce à l’intervention du ministre des Hydrocarbures, Zakaria Koulibaly et de promettre au passage de faire le meilleur concert que le public n’a jamais vécu.

Prenant en premier la parole, Elie Kamano a expliqué le contexte : « Nous sommes conscients aujourd’hui que nous sommes des modèles pour cette jeunesse guinéenne. Et si nous sommes des personnes ressources auxquelles s’identifie cette jeunesse, alors, nous sommes conscients que nous avons longtemps divisé cette jeunesse, sans même le vouloir, ou sans même le dire dans nos propos ou dans nos différentes chansons. Mais dans nos prises de bec, avec nos sorties médiatiques et tout de suite, il y a eu des prises de positions dans les quartiers et tout le monde ici en est témoin. »

« Il n’y a pas d’animosité. Je ne sais pas s’il y a un artiste avec qui je suis intime dans ce milieu comme lui et lui pareil. Mais sur certains sujets, on a des idées qui divergent. Cela ne fait pas de nous des adversaires. Aujourd’hui on a décidé de mettre nos efforts ensemble pour qu’on fasse le plein du stade du 28 septembre, devant toute la jeunesse guinéenne et prouver que les deux leaders de la musique guinéenne, ne sont pas des adversaires, mais plutôt des frères guinéens »,  a-t-il lancé.

Tout en invitant pour la réussite de ce concert, « les deux grandes autorités de ce pays, de l’opposition comme du gouvernement pour ne pas que les uns et les autres se sentent écartés ou frustrés. Parce que c’est un concert qui va unifier Takana et Elie t tout ce qu’on traine derrière nous comme public. »

Takana a apprécié l’initiative du ministre   Koulibaly avant d’indiquer : « nous sommes en train de faire un pas vers l’avenir, parce que nous sommes exactement en train de faire comme nous le disons dans nos chansons. Elie Kamano et Takana Zion, qu’on soit ensemble, qu’on fasse des concerts ensemble. Cela ne fera pas de Takana Elie, et d’Elie Takana. Elie est une énergie à part et Takana est aussi une énergie à part, mais qui peuvent être en synergie pour des causes positives. »

Avant de lancer un appel aux fans des deux artistes : « pour qu’ils sachent que le 11 novembre, il y aura un grand concert pas comme les autres, on avait amené Sizla Kalandji, on avait envoyé Capleton. Mais un concert avec Elie Kamano, c’est un autre concert aussi (…) mettre ces deux publics ensemble c’est relever un défi ; c’est aller à l’encontre d’un chalenge. C’est une première, parce que souvent, quand les artistes, ils viennent ensemble sur la scène on dit face à face… mais ici on dit Takana Zion et Elie Kamano viennent faire un concert pour la paix et pour l’unité. »

Il enfin promis : «  un grand spectacle, beau et agréable, avec un public motivé. »

A noter que les détails dudit concert seront communiqués plus tard.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here