Le camarade Doumbouyah

Mansa Doumbouya, c’est ce syndicaliste qui avait enregistré au téléphone la voix du ministre K², ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, pour le balancer à la presse. C’est le même Doumbouya qui remet ça, cette fois-ci en enregistrant les voix de ses collègues syndicalistes pour une nouvelle fois les balancer…dans la presse. L’opinion semble moins choquée par la première démarche que la dernière. Pourquoi ? Allez y comprendre quelque chose !

A sa décharge, on pourrait dire que Doumbaya fait de l’équité dans la ‘‘mouchardise’’. Même si depuis ce matin, il est cloué au pilori surtout sur les réseaux sociaux. L’artiste ne nous dit-elle pas que la vie c’est ‘‘tourou-tourou’’ (comprenez à chacun son tour) ?

Qu’à cela ne tienne. Il est à se poser des questions sur le soutien qu’apportent la grande partie des membres de la société ; la presse ; les hommes politiques etc. à une grève qui n’est pas déclenchée par une centrale syndicale et qui n’a pas obéi aux principes d’une grève.

Cependant, y a-t-il un choix à faire entre soutenir un anarcho-syndicaliste qui ne prêche que pour sa propre chapelle et l’avenir de milliers d’enfants qui sont condamnés de rester à la maison, parce qu’un individu veut avoir plus de salaire en suivant des voies détournées ? La Guinée n’est pas loin de la dérive. Si elle n’y est pas déjà !

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com  

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

1 COMMENTAIRE

  1. La partialité des clowns incultes d’espace fm est si fragrante qui serait souhaitable de mettre ces mal-formés en hors d’état de nuire davantage.Par ce qu’ils n’ont rien de journalistes en eux et surtout quand leur mal-formation devient un risque pour la quiétude sociale.
    Une fois encore, j’en appelle à la conscience et à la responsabilité du président afin qu’il arrête de gérer l’Etat selon ses humeurs!
    Car, les lois sont faites pour être appliquées ni plus ni moins.
    Et leur applicabilité ne doit obéir à aucune circonstance spatio-temporelle!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here