Colonel Issa Camara

Comme annoncé dans nos précédentes brèves, la première audience du procès ‘’Colonel Issa Camara et compagnie’’ a eu lieu, ce lundi 15 Janvier 2018. Après les débats de la première journée, avocats de la partie civile et de la défense ont relevé certaines irrégularités devant le tribunal militaire à formation spéciale,  rapporte le correspondant de Guinee7.com

Avant même les débats, lors de la première audience, les avocats de la défense, par la voix de Maitre Sidiki Bérété ont soulevé certaines irrégularités devant la cour, notamment sur la composition du tribunal, et sur ce, il a demandé l’annulation pure et simple de la procédure.

De leur coté, les avocats de la partie civile eux, déplorent le fait que les inculpés ne soient pas placés sous mandat à la veille du procès, conformément à la loi,  et pire, ce n’est qu’à la rentrée de l’audience qu’ils ont été désarmés.

Sur cette question, le tribunal a décidé de continuer le procès, tout en demandant aux deux parties de réserver ces différentes observations pour la fin du procès.

Pendant tous les débats pour ce deuxième jour, le colonel Issa Camara à balayer d’un revers de la main toutes les accusations portées contre lui et a dénoncé une manipulation du préfet de Mali, Harouna Souaré, qui selon lui, a demandé aux jeunes de s’attaquer aux familles des militaires et au camp.

Dans la fin de la journée de ce mardi 16 Janvier 2018, c’était au tour des autres coaccusés de répondre aux questions du tribunal et des avocats des deux parties.

Le témoignage du gouverneur de la région administrative de Labé, Sadou Kéita, et celui du préfet de Mali, Harouna Souaré, sont attendus pour les prochains jours.

Mohamed Samoura Labé pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here