L'entrée du Tribunal de Dixinn (archives)

Inculpé et mis sous mandat de dépôt le 20 octobre 2007, Mohamed Sylla a été jugé et condamné, ce lundi 16 avril, par le tribunal de première instance de Dixinn à 10 ans 7 mois de prison ferme. Lui et quatre autres personnes sont poursuivis pour association de malfaiteurs et vol à main armée.

Mohamed Sylla a comparu pour la première fois devant le juge Mangadouba Sow. À la barre, le présumé bandit a nié les faits qui lui sont reprochés tout en soutenant mordicus qu’il a été « déplacé » par des jeunes bandits de Matam à la Cimenterie sans le savoir.

Cette explication a été rejetée par le ministère public, car pour lui, Mohamed Sylla a reçu une balle au niveau de la cuisse lors des échanges de tirs entre les assaillants de la boutique de Mohamed Djouma Bah et les militaires qui étaient à côté.

Après 45 mn de débat, les plaidoiries et réquisitions ont été faites. Le Parquet a requis 15 ans de prison ferme pour Mohamed Sylla et 20 ans de réclusion criminelle pour 4 autres personnes en fuite. L’avocat de la défense a plaidé pour la mise en liberté de son client parce que, selon lui, aucune preuve n’a été donnée et que son mandat de dépôt n’a pas été renouvelé.

Après ces plaidoiries, le président du tribunal a suspendu l’audience pour 30 mn. Au retour, le tribunal a retenu Mohamed Sylla dans les liens de la culpabilité et le condamne à 10 ans 7 mois. Cheick Ahmed Tounkara, Kemoko Mansaré, Moussa Soumah et Sékou Oumar Conté, tous en fuite ont été condamnés à 20 ans de réclusion criminelle et un mandat d’arrêt a été livré contre eux.

En octobre 2007, ces bandits ont été pris en flagrant délit de vol par la BAC à la Cimenterie, dans la boutique de Mohamed Djouma Bah. La partie civile n’était pas présent à l’audience.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire