Accueil Actualités Un écrivain malien publie un livre en N’Ko

Un écrivain malien publie un livre en N’Ko

Mory Camara, l'auteur

La Blue Zone de Kaloum a servi de cadre, hier mercredi 25 avril 2017, à la dédicace du livre de l’auteur malien Mory Camara intitulé « les jeunes filles d’aujourd’hui sont-elles à marier ou à acheter ». Etaient présents à cet évènement l’ancien Ministre des mines et Géologie M. Ibrahima Soumah, certains Commissaires de Conakry Capitale Mondial du Livre, plusieurs cadres du Ministère de la culture, des journalistes de la presse publique et privée et un public nombreux amoureux de la littérature.

Edité en langue N’ko, ce livre évoque les conditions excessives que posent nombre de familles et même de jeunes filles à leur prétendant pour se marier. Cette démarche maladroite pousse certains hommes à renoncer très souvent à leur projet de mariage, se trouvant dans l’incapacité de satisfaire aux exigences matérielles de leur prétendante et de leur famille.

En fait, ce livre est le résultat de quelques semaines d’une enquête réalisée auprès d’une soixantaine de ménages et de plusieurs jeunes filles ayant l’âge légal de se marier.
L’enquête a révélé que, le fait d’aller demander la main d’une fille aujourd’hui ressemble à un marchandage pur et simple. L’auteur souligne que ce n’est donc pas par hasard qu’il a choisi ce titre pour son ouvrage. Il explique que ce marchandage a pris une telle ampleur qu’il a même rencontré des familles qui ont retiré leur fille à un homme pour la donner à un autre parce que tout simplement le premier n’avait pas assez de moyens. C’est d’ailleurs la peur de perdre la femme qu’ils aiment qui contraint certains hommes, d’après Mory Camara, à donner très souvent de l’argent aux belles-familles. Ce qui au final, revient très cher au mari qui non seulement doit subvenir aux besoins de son ménage mais doit aussi entretenir sa belle-famille. « C’est pourquoi je dis que les filles sont à acheter de nos jours » ajoute l’orateur.

Pour l’auteur, Mory Camara, il est temps d’attirer l’attention de l’opinion publique sur ce phénomène qui risque de réduire nombre de femmes à un célibat à vie. Ce qui, selon lui, n’est pas sans conséquences pour l’équilibre de celles-ci et celle de leurs familles.
Et pour ce qui concerne le cas des couples mariés dans ces conditions l’homme aura l’impression d’avoir vraiment acheté sa femme, et aura donc tendance à la chosifier ; pour les maris qui ont une tendance à la violence ils pourront se permettre de martyriser leurs épouses quand l’occasion se présentera. Ce qui pourrait occasionner des situations de divorce. « Et c’est ce que nous devons éviter impérativement, en simplifiant les exigences des cérémonies mariage aux hommes» a conclu Mory Camara.
Formé à Bamako et en Arabie saoudite, l’auteur Mory Camara a déjà publié dix-sept œuvres en écriture N’Ko. Il ne compte cependant pas s’arrêter en si bon chemin et promet de revenir une prochaine fois avec plus d’ouvrages à proposer.

Ismaël Sylla pour Guinee7.com

.

AUCUN COMMENTAIRE