Des tirs de balle raisonnent depuis ce matin du Samedi 27 Janvier 2018 à la prison civile de Labé a constaté sur place le correspondant de Guinee.com.

C’est une psychose totale qui règne à Labé depuis aux environs de 7heures.Selon les premières informations reçues de sources sécuritaires, ce sont les 18 soldats qui ont été condamnés ce Vendredi 26 Janvier 2018 dans l’affaire du colonel Issa Camara et qui ont été placés sous mandat à la prison civile qui seraient à l’origine de cette révolte à la prison civile.

Cette situation a créé un désordre total dans la circulation. Car la prison civile de Labé est située en plein centre-ville. À 8heures, une équipe mixte composée de la police et de la gendarmerie a été déployée sur les lieux pour renforcer la garde pénitentiaire.

Au moment où nous mettions cet article en ligne, tous les responsables des services de sécurité et de défense sont à l’intérieur de la prison civile pour tenter de maîtriser la situation. Un prisonnier civil de grand renom en l’occurrence Sekou qui a été condamné à perpétuité par le tribunal de première instance de Labé a été lui extirpé de la prison civile pour le camp Elhadj Oumar Tall de Labé.

Une réunion d’urgence de sécurité est convoquée dans les prochaines heures au gouvernorat de Labé.

Mohammed Samoura Labé pour Guinee7.com

 

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here