Comme pour ne pas obéir au mot d’ordre de ville morte ce matin, de nombreuses personnes sont sorties tôt ce matin (photo) pour se rendre à leurs lieus de travail. Elles ont surtout utilisé l’Autoroute. Car ‘‘passer par le Prince quand l’opposition lance un mot de grève est risqué’’, explique Mohamed rencontré dans les rues de Kaloum (centre administratif) vers 7h. Il renseigne que d’habitude, ‘‘cette heure me trouve sur la route le Prince. Mais il fallait éviter pour être en ville’’.

Aïcha, employée de banque n’a pas eu la même chance. ‘‘Nous avons trouvé la route barrée à Kipé (commune de Ratoma, NDLR). Les barricades étaient partout. Il a fallu l’intervention des forces de l’ordre pour débarrasser la route. Nous sommes passés mais j’ai eu la peur de ma vie’’, nous explique-t-elle.

Au moment où nous publions cet article, des échauffourées ont éclaté entre manifestants et force de l’ordre à Kipé. Dans la foulée, un agent de la police a été gravement blessé au niveau de la jambe.

L’opposition guinéenne sous la houlette de l’UFDG de Cellou Dalein Diallo a appelé à une ville morte ce lundi pour exiger de la CENI ‘‘la publication des vrais résultats’’ des élections locales.

ci-dessous les images prises à Kipé ce matin

Mohamed Soumah pour guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here