Ce samedi, l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) a tenu son assemblée générale, à son siège, à Commandanyah, sous la présidence de Cellou Dalein Diallo, président du parti.

Devant ses militants, Cellou Dalein soutient que l’année 2017 a été « une année difficile ; nous avons vécu la violence, la stigmatisation, parfois l’exclusion. Nous avons perdu des militants, nous avons perdu des compatriotes qui ont été arrachés à notre affection, lors des manifestations politiques et syndicales ». Et il ajoute que toutefois, « nous avons eu des victoires qui ne sont pas à occulter ; nous avons pu obtenir une date pour les élections locales, après sept ans de combat et de sacrifice », a déclaré Cellou Dalein Diallo.

Parlant des élections locales prochaines, sur les 342 communes rurales et urbaines, l’UFDG a présenté 325 listes de candidatures. « Sur les 342 communes, l’UFDG, à la date de clôture du dépôt des candidatures, avait déposé des dossiers complets pour 325 communes. C’est un record », a déclaré Cellou Dalein, avant d’ajouter que « les 17 circonscriptions qui sont des communes rurales, nous n’avons pas pu déposer les listes à temps, parce que nous avons eu des difficultés, soit dans la composition des listes, soit dans la réunion des documents.

Selon le chef de file de l’opposition guinéenne, le RPG est en difficulté, et la fraude a déjà commencé. Parce que « dans la plupart des circonscriptions, à la clôture du dépôt de candidatures, le RPG n’était pas prêt. Donc, actuellement, ils négocient avec les démembrements de la CENI pour déposer des listes ou changer certaines listes qui sont déjà déposées ».

Cela s’explique, selon lui, par le fait que le RPG et le GPT de Kassory Fofana ont signé une alliance à la dernière minute. Donc, ils sont en train de modifier certaines listes qu’ils avaient tous déposées.

Par ailleurs, l’ancien premier ministre, Cellou Dalein, soutient que « dans beaucoup de circonscription, par manque de consensus, le RPG n’avait pas déposé de liste. Ils ont demandé une première fois, que la date limite soit prolongée, nous avons accepté. On ne peut plus prolonger la date, il faut que nous apprenions la rigueur et à respecter les délais légaux. Pour l’UFDG, il n’est plus question d’accepter de prolonger le délai de dépôt des candidatures ».

Bhoye Barry pour guinee7.com

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here